Posté le 22 septembre
Télécharger | Reposter | Largeur fixe

Zoé et le nouveau collège

Lundi matin, première heure : après avoir pris en photo le devoir de maths de Sarah pendant le cours de techno, Zoé l'envoie par l'ENT à son professeur qui, enthousiaste de son incroyable maîtrise des outils numériques, lui met aussi sec une gommette verte à la compétence "Chercher l'information utile".

Zoé est d'ailleurs étonnée. C'est bizarre que le prof de maths donne encore des devoirs à faire. Au journal télévisé, ils ont dit qu'avec le dispositif "devoirs faits", il n'y aurait plus rien à faire à la maison. Il faudra qu'elle en parle à ce syndicat si gentil qui, désormais, défend les collégiens contre ces vilains profs qui voudraient encore les faire travailler.

L'heure suivante, en français, Zoé filme les fesses du prof pour les mettre sur Snap : qu'est-ce qu'on se marre ! La prochaine fois, elle lancera un Périscope ; ça sera nettement plus potache. Surtout que grâce au gentil syndicat, il n'y a plus de filtrage sur le réseau wifi : tous ses amis pourront partager la vidéo !

Il est midi : Zoé est affamée. Sur l'appli du collège (offerte gracieusement par Microsoft en échange de quelques données personnelles), elle consulte le menu de la cantine : "repas végétarien d'Emma Bovary". Ce sont les 3èmes qui ont conçu le menu en EPI Français/SVT. Zoé aurait préféré une double ration de frites, mais bon.

L'après-midi, durant l'heure d'accompagnement personnalisé, le prof a le temps de la voir 3 minutes pour l'aider. Comme il a 32 élèves, il ne peut pas être partout. Heureusement, nombreux sont ceux qui glandent en autonomie sur leur I-PhoneX.
Le BYOD, ça s'appelle, paraît-il.

Killian, lui, profite du bordel pédagogique pour faire mine d'avancer sur son EPI "Antigone et acrogym". En réalité, il envoie à Zoé un lien vers le profil Tinder de Bel Ami qu'il a créé pour chambrer la prof.

Depuis que les notes ont été supprimées, Kilian ne bosse pas plus qu'avant, mais au moins, ses parents ne l'emmerdent plus comme quand il ramenait des 3, des 4 ou des 5 sur 20... L'autre jour, la prof de SVT lui a mis une gommette rouge. Les parents de Killian ont aussitôt alerté le principal qui s'est chargé de rappeler l'équipe éducative à l'ordre : pour ne pas stigmatiser les élèves, il est formellement interdit d'utiliser du rouge. Depuis, Killian n'a eu que du violet. Personne ne sait à quel niveau ça correspond mais ce n'est pas grave, tout le monde s'en fout.

Dans la classe à côté, il y a tellement de bordel pédagogique qu'on ne s'entend plus bavarder. Il faut dire que le prof de physique développe une pédagogie de projets : les élèves sont en îlots ; ça fait un barouf d'enfer. Mais c'est moderne ! Ils regardent des tas d'expériences sur YouTube. De toute façon, vu le prix des tablettes, il n'y a plus d'argent pour acheter d'autre matériel. Benjamin regrette un peu le temps où le professeur leur faisait faire des TP pour de vrai. Mais c'est interdit. Trop dangereux, paraît-il. Faut dire que Nicolas a manqué de faire sauter le bahut en laissant le gaz ouvert le jour où il fallait utiliser les becs Bunsen.

Nathanaël, lui, n'a rien compris au pecha kucha de géographie : heureusement, le prof lui a conseillé d'avaler trois capsules tous les soirs. Et s'il ne comprend toujours rien, on l'enverra en fin de journée sur D'Col, le site du CNED : ça résoudra tous ses problèmes.

Angélik suit les cours de latin en vidéoconférence (il n'y a plus de prof de latin depuis trois ans) : c'est l'occasion de papoter joyeusement avec ses copines des autres classes. L'année prochaine, ce sera plus simple : les élèves recevront le podcast du cours sur leur nouvelle tablette. Charge à eux de se débrouiller avec ça.

De retour chez elle, Zoé discute avec ses copines sur le Facebook du collège. Elles lui racontent que dans un autre bahut, les élèves ont eu à écrire un tract en espagnol pour des gens qui cultivent des roses au Kenya. Zoé trouve ça un peu absurde mais bon, pourquoi pas ? En plus, ça se passe dans un Collège Lycée Innovant et Socialisant à Taille Humaine dans l'Éducation Nationale et Expérimental. Zoé se dit que trop de majuscules tue la majuscule. Enfin bon, désormais, l'important au collège, c'est de savoir s'amuser, avec Photoshop ou avec n'importe quoi d'autre, peu importe.

Son copain Kevin, lui, a passé une nuit dans une tranchée que les élèves avaient creusée dans la cour. Paraît que c'est pour que chacun imagine mieux les conditions de vie des Poilus pendant la première guerre mondiale. C'était un peu traumatisant, surtout qu'il n'y avait que les portables pour s'éclairer. Mais il y a eu un article dans le journal, donc le principal était ravi. Kevin se demande quand même si par hasard, le journaliste ne s'est pas un peu foutu de leur gueule dans l'article. Mais bon, comme l'ironie n'est plus au programme, il ne peut pas en être sûr.

Au début, Zoé s'inquiétait un peu pour le brevet, mais Kévin lui a montré les taux de réussite obtenus par le collège l'an dernier : Bryan, qui n'avait strictement rien foutu de l'année, a eu une mention assez bien ! Toute la classe s'est bien marrée quand elle a vu ça. Bryan est passé en seconde générale et ne pige rien. Mais bon, « le redoublement doit devenir exceptionnel », a rappelé le principal en conseil de cycle.

Quand sa mère et sa grand-mère lui demandent ce qu'elle a fait de sa journée au collège et ce qu'elle a appris ou retenu, Zoé ne sait pas quoi répondre. Elle bredouille : « Ben rien, on a joué sur les tablettes, comme d'habitude... » Sa mère et sa grand-mère sont un peu étonnées. A leur époque, au collège, on apprenait des trucs : les conjugaisons, des règles de grammaire, des dates à retenir, etc. On écrivait dans des cahiers... Zoé est interloquée : des quoi ?...

Zoé s'est renseignée sur le dispositif "devoirs faits" et c'est confirmé : les profs n'ont plus le droit de donner de devoirs. Enfin, sauf des capsules à regarder et des recherches à faire sur Wikipédia : En réalité, on copie-colle du contenu sur sa tablette et c'est bon.

La mère de Zoé se demande si le collège n'est pas devenu un grand centre de loisirs sponsorisé par Apple, Google ou Microsoft.

Après le dîner, surprise ! Zoé découvre qu'elle a reçu un SMS envoyé par son prof de français. Il veut la féliciter car dans sa dernière rédaction, elle a réussi à écrire deux lignes :
"Bjr Msieur, j kiffe trop la grammère mais j crois k'on devré faire 1 brek nivo rédaktion".
C'est du SMS mais ce n'est pas grave : elle s'est exprimée, c'est l'essentiel.

Et puis bon, de toute façon, ils n'ont plus vraiment le temps de faire de la grammaire. Il faut que tout soit prêt pour l'événement "Harry Potter à l'école des platanes" qui aura lieu en mai. Paraît même que le/la ministre va venir leur rendre visite ! Dans la cour, les élèves s'entraînent à embrasser des platanes. Personne ne comprend bien pourquoi mais le principal y tient. Il compte faire un live-tweet pédagogique de l'événement, qui sera relayé par le compte de l'Éducation Nationale. Il y mettra de belles photos et des gifs animés de chatons mignons.

Minuit : avant de s'endormir, Zoé regarde les capsules hilarantes de son prof en collants bleus et slip rouge. Sa capsule préférée, c'est celle avec les zombies : elle est trop drôle ! Certes, Zoé n'apprend pas grand-chose... Mais qu'est-ce qu'elle se marre !

Il est temps de dormir. Demain, en EPS, elle aura activité cirque et il faudra qu'elle tienne 10 secondes en équilibre sur le gros ballon rouge. Si elle se casse la gueule, les autres élèves de la classe mettront la vidéo sur YouTube dans la minute. C'est humiliant mais c'est moderne alors c'est forcément bien, songe-t-elle en s'endormant.

x
Éditer le texte

Merci d'entrer le mot de passe que vous avez indiqué à la création du texte.

x
Télécharger le texte

Merci de choisir le format du fichier à télécharger.