Auteur : Anais 60 / Zoruna
Posté le 9 novembre 2016  | Édité le 20 juillet 2017
Télécharger | Éditer | Reposter | Largeur fixe

L'histoire de Shadow

Chapitre 1 : La Grande Rencontre

Partie 1 : Introduction



Par delà les frontières, au delà de la lumière, bien loin de Majikku, se trouvait ce qu'on pouvait appeler - et ce qui d'ailleurs portait ce nom - " Le Royaume de l'Ombre "
Habitants déchus du Royaume, voleurs, bandits, trafiquants, démons... Qui savait réellement ce qui se cachait dans ce royaume ? On raconte que tout les habitants du Royaume de Lumière - le côté de la planète en contact avec le Soleil et où je vis - qui tentait d'y pénétré n'y revenait jamais vivant. Mais je fis exception à la règle.
Moi, Anaïs, princesse ainée du royaume, mais aussi grande aventurière et mage à la puissance inouïe, fus un jour kidnappée... Par quelqu'un de nouveau et que je n'avais alors jamais vu... Ou presque.





Partie 2 : La prison



Quand je me réveilla - car pour m'enlever il avait fallut m'assommer d'un violent coup à la tête - je regarda aux alentours. Je me trouvais alors dans une cellule très sombre et sale, avec aucun meuble dedans - même pas un lit comme dans les prisons normal - et vraiment très étroite. Je tenta de bouger mais mes poignets et chevilles étaient attachés par des chaines accrochées à un mur. Je tenta alors d'utiliser ma magie de feu pour les faire fondre, mais ces chaines neutralisèrent aussi ma magie : j'étais incapable de faire quoi que ce sois. Je compris alors pourquoi aucun meuble ne se trouvait dans la pièce : si le prisonnier ne pouvais pas bouger, ceux ci auraient été inutile. Alors attachée et incapable de faire quoi que ce sois, je dus donc attendre, et en profita pour fermer les yeux, car la bataille qui m'avais emmener là avait eu lieu, comme la plupart du temps, lors de la nuit.
- Hé feignasse ! Debout le maitre t'attend !
Une voix - et une baffe sur ma joue gauche - me réveillèrent en sursaut. Un homme sous capuche et dons je ne voyais pas le visage me détacha, après avoir accroché un bracelet à chaque de mes poignets. Ensuite il me retira violemment du mur en disant :
- N'essaye même pas de t'enfuir, le maitre connais ta force et à créé ces bracelet exprès pour toi. Seul lui peux les enlever et ils neutralisent la magie de leur porteur !
Je ne répondis point, et me contenta de le suivre. En même temps, sans ma magie je me sentais faible, et entourer de garde sans pouvoir ni arme - on m'avais aussi dérobée mon katana que je tenais de mon senseï et qui avait été amélioré par le forgeron du village pour résister à mes flammes - je ne pouvais pas faire grand chose, si ce n'étais prier qu'il ne m'arrive rien de trop grave. Je ne craignais rien - j'avais l'habitude d'être en lieu inconnu - mais le faite d'apercevoir une technologie aussi avancé chez nos ennemis me fis quand même un peu frissonner.

Après avoir marché dans un long couloir très sombre et remplie de cellule toute vide, le garde de devant - celui qui m'avais détaché - m'attrapa en ouvrant une porte, et me poussa à l'intérieur d'une pièce en disant :
- Voilà la prisonnière maitre
- Bien, laissez moi seul avec elle
La porte se referma alors derrière moi. J'entendis un bruit de serrure et compris que les gardes venait de là fermer à clé. Plus aucune issus possible, je me retrouva seule dans cette salle avec un homme aux court cheveux noir et de dos à moi, qui regardait quelque chose que je ne semblais pas pouvoir voir sur le mur.





Partie 3 : Shadow



- Tu es venu finalement me dit l'homme, toujours en regardant son mur
- Disons qu'on ne ma pas vraiment laissé le choix... dis-je sous un ton ironique avec un sourire narquois sur mon visage, comme pour montrer que je n'avais pas peur
- A oui pardon, j'oubliais que tu vivait sous la protection de Lumina
Vous vous demandez peux être qui est Lumina ? Lumina est la mère dragonne, fondatrice de ce monde. On raconte qu'au commencement, ne vivait que Ombra et Lumina, un couple de dragon, vivant dans le cosmos. Ombra maitrisait l'ombre, et Lumina la lumière, d'où leur nom d'ailleurs... Mais un jour, ils eurent un enfant qu'il nommèrent Az et qui hérita du pouvoir des deux dragons fondateurs. Mais, le jeune dragonnet se sentit rapidement très seul, et pour remédier à cela ses parents créèrent des planètes, chacune remplie de plantes différente et varier, avec qui le dragonnet pourrait parler et jouer. Az fut combler de joie. Mais très vite il revint voir ses parents en disant :
- Maman, papa, je me sens triste... Les plantes ne me répondent jamais...
Les deux dragons fondateurs donnèrent alors naissances aux animaux, avec qui le bébé dragon pouvait jouer et parler, puisque les animaux mythique comme les dragons sont capable de comprendre toute les langues. Mais à nouveau, il revient voir ses parents en disant :
- Maman, papa, le renard et le lapin, le chat et l'oiseau... Personne ne veux jouer avec les autres ! Ce n'est pas juste, j'ai envie que tout le monde sois heureux moi ! Je ne veux pas jouer avec des personnes qui se détestent !
Alors, à nouveau, les dragons exaucèrent le souhait de leur enfant et créèrent les " Hommes " des animaux marchant sur deux pattes, capable de parler comme les animaux, et de s'entendre bien entre eux tout comme le chêne laisse de la place aux bouton d'or et champignon dans la forêt.

Mais un jour, un nouveau " caprice " eu lieu. Cette fois, se n'était pas de Az qu'il venait, mais des Hommes, qui étaient jaloux du pouvoir des dragons :
- Nous aussi on veux des pouvoirs ! Sa serais injuste que seul vous pouvez en profiter ! criaient-ils
Les dragons fondateurs donnèrent alors la magie aux Hommes, sans se douter de ce qui allait arriver plus tard. Certains commençaient à se sentir supérieur, et à rejeter les plus faibles, les plus pauvres, les malades, etc : ceci créa alors deux groupes distinct. D'un côté ceux contrôlant la lumière comme Lumina, qui se prétendaient dirigeant de la lumière et du Soleil, et travaillant pour le bien, et de l'autre ceux ayant les mêmes pouvoirs qu'Ombra, qui prétendaient vouloir débarrasser le monde de " ceux qui ne servent à rien " et de " ceux contrariant ou pouvant contrarier leur plan " et qui travaillent alors de ce qu'on pourrait appeler aujourd'hui pour le mal. Travaillant sois disant pour le débarra des " déchets " ils criaient gloire à Ombra qui leur avait donner leur magie. Ainsi, les partisans de Lumina et ceux d'Ombra furent séparé en deux groupes et firent la guerre entre eux. Az fut alors très triste que son monde et celui de ses parents sois détruit par sa faute, et demanda alors aux deux peuples d'arrêter. Mais ceux ci, conscient que le dragonnet possédait les deux pouvoirs, firent autre chose. Ils s'allièrent le temps de tuer le dragon qu'ils jugeaient comme un traitre car il possédait les deux sang, mais leur plan échoua, car Lumina et Ombra s'interposèrent pour protéger leur fils, et tout cela créa une longue explosion. Sous le choc, l'âme d'Az fut enfermer dans un médaillon - qui m'est désormais confier car je possède moi aussi les deux sangs - pour le protégé, et les deux groupes d'Hommes, furent séparé en deux pays. D'un côté le mien, le Royaume de Lumière, de l'autre celui ou j'avais été enlever, le Royaume de l'Ombre. Au fil des siècles, chaque royaume vivait dans leur coin, jusqu'à ce que celui de l'Ombre reprit des forces et commença à attaquer celui de Lumière à mon époque et même un peu avant... Le roi de notre époque, Ombra, possédait une force et une soif de pouvoir tel, qu'il était prêt à tout pour avoir toute les terres sous son emprise.
Enfin bref, maintenant que les explications sont terminé, laissé moi terminer mon récit.

Après avoir parlé de Lumina, l'homme se tourna vers moi. Je fus alors surprise de le découvrir. Il était un peu plus grand que moi, et pourtant semblait avoir mon âge. Ou alors il avait juste 1 ou 2 ans de plus. Je fus très surprise de découvrir que la personne que les autres hommes appelaient " maitre " n'étais juste qu'un adolescent banal, comme on pouvait en croiser dans les rues de la capitale ou ailleurs dans n'importe quel village du Royaume et Royaumes voisins. L'adolescent était plutôt mince, et avait la peaux plutôt pâle comme moi, les cheveux noir, et les yeux bleu clair, qui viraient parfois au rouge sang : quand cela arrivait je reconnus des yeux de démon, et compris qu'il devait activer sa vision nocturne pour mieux me voir ou pour tenter de m'intimider. Je fus alors encore plus étonnée, car les bracelets que je portais me coupaient de toute magie, donc je ne pouvais pas mettre mes yeux en mode nocturne - car je rappelle que je possède les deux sangs moi aussi, car ma mère contrôle la lumière et mon père l'ombre, mais cette histoire serait bien trop longue à raconter - mais malgré ça je le voyais plutôt bien, alors que lui, il lui fallait les siens pour me voir. J'en conclus donc qu'il tentait juste de m'intimider ou de me montrer qu'ici c'était lui qui avait le dessus. A moins qu'encore une fois il regardait autre chose ? Difficile à dire, son regard semblait me regarder droit dans les yeux et pourtant, d'un autre côté, on pourrais jurer qu'il regardait quelqu'un - ou quelque chose - d'autre...

Finalement, il vint vers moi en soupirant, puis me retira les bracelets qui commençaient à me faire mal aux poignets. Ensuite, il repartit à son bureau, et tout en regardant le mur du fond je l'entendis dire :
- Oui bin non... Qu'il le veille ou pas je peux pas...
J'ose alors demander :
- Hum... Pourquoi m'avoir retiré les bracelets si tu voulais me faire du mal ?
Il me regarda alors en souriant :
- Tu a bien grandis... Je ne pensais pas te revoir un jour... Anaïs.
Je sembla alors surprise. " Tu a bien grandis " mais pourquoi ? Tout le monde, peut importe son Royaume, connaissait mon prénom, mais c'est cette phrase qui me bloqua...
- Que sais-tu de moi au juste ? dis-je
- Tu ne te rappel pas alors ? Je m'en doutais de toute façon. Le jour où tu souhaitais rentrer chez toi avec tes nouveaux amis, découvrir tes origines après avoir un peu retrouvé la mémoire, tu ne savais pas où était Majikku et tu t'étais perdus. Tu trouva alors un garçon dans un arbre qui vous jetait des pépins de fruit sur la tête mais qui t'indiqua finalement le chemin sans te dire son nom, et qui c'était arrêté à la rivière proche de la ville, où tu était tomber et avait perdu la mémoire. Et bien... Ce garçon c'était moi. Et mon nom est Shadow si tu veux tout savoir. Et comme autrefois je ne veux faire de mal à quiconque. J'étais censé profité du faite que tu ai ces bracelets pour te tuer mais... - Shadow les pris alors et les réduis en cendre à l'aide d'une attaque de feu fait d'ombre très puissante - Que mon père aille au diable !
Je le vis alors pousser une pierre du mur du fond, ce qui ouvrit un passage secret menant à une grande salle. Il courut à l'intérieur et le mur se referma aussitôt.





Partie 4 : Le Lien de la Pierre Magique



Je resta un moment à regarder le mur sous lequel Shadow avait disparut. J'étais vraiment très surprise de toute ces révélations, et la puissance avec laquelle il avait détruit les bracelets avait dégager une aura qui flottait encore dans l'air. Il me rappela un peu ce chevalier à la Flamme Noire dons parle les comptes pour enfants. Un chevalier qui c'était battu pendant des années contre le chevalier de la Flamme Blanche, avant de finalement cédé, et de lui offrir son pouvoir et sa vie, en guise de pardon. La puissance de Shadow était presque identique à ce que racontait ce compte, au sujet du chevalier de la Flamme Noir.

Je m'approcha du mur et colla mon oreille dessus pour voir si j'entendais quelque chose. Je n'entendais que des murmures.
Ensuite, j'essaya de retrouver la pierre qui avait servis à l'ouverture du passage secret. Je la retrouva bien vite malgré que je ne l'avais pas remarqué avant. Celle qui servait à son ouverture était légèrement différente des autres, quelqu'un possédant un bon regard pouvait rapidement là trouver. Je poussa sur cette pierre et la porte se rouvrit. J'entra dans la pièce et elle se referma de nouveau. A l'intérieur se trouvait Shadow, fixant une pierre noir de forme arrondit, et étant creusé sur certains bords. La pierre flottait et était enfermer dans un verre, posé sur un piédestal en pierre. Je resta alors bouge bée. Je possédais dans mon château, la même pierre mais de couleur blanche et je savais que cette dernière était en faite Reshiram, le pokémon légendaire du Feu, sous sa forme de sommeil. Ce pourrait-il que Shadow avait en sa possession le galet noir de Zecrom, le pokémon légendaire de la Foudre, et aussi grand rival de Reshiram ? Ces deux galets étaient normalement perdu à jamais dans les profondeurs de la Terre, depuis un accident qui eu lieu autrefois. Avec ma famille nous avons réussi à mettre la main sur le galet blanc de Reshiram, ainsi que sur le Pointeau ADN objet permettant d'invoquer Kyurem et le faire fusionner avec l'un des deux légendaires, mais le galet noir de Zecrom n'avait jamais été trouver ! Ce pouvait-il qu'il sois cacher là depuis tout ce temps ?

C'est alors que Shadow se retourna, et je pus alors le voir sourire. Il me dit alors :
- N'ai crainte. Personne d'autre ne sait qu'il est ici. C'est moi qui l'est trouver et je l'ai cacher pour sa sécurité et la notre. A moins que se soit lui qui m'est trouver ? En tout cas il est là, et il ne bougera pas. Quand à toi, tu possède Reshiram et Kyurem, je me trompe ?
- Eu... Non...
- Allez sois pas timide va. Je ne te ferais rien. Installe toi, fait comme chez toi. C'est mon petit coin secret ici.

Shadow s'installa alors sur un siège, en face de Zecrom, et m'invita à m'assoir près de lui. Au début j'hésita un peu, mais sa voix était si rassurante et inoffensive que finalement je m'assis. Nous nous regardâmes un long moment, yeux dans les yeux, et sans mot dire. Le silence régnait dans la pièce. Soudain, je m'osa de lui poser une question :
- Au faite... Shadow c'est cela ?
- Oui ? Qui a t'il ?
- Que fait tu ici tout seul ?

Je le vit alors baissé la tête. Avais-je dit quelque chose de blessant ? Je tenta donc de m'excuser :
- Ho eu... Excuse moi je ne voulais pas te blesser... Si j'ai dit quelque chose qu'il ne fallait pas...
Mais je n'eut le temps de finir qu'il me coupa la parole :
- C'est à cause de mon père...
- De ton père ?
- Oui de...

Soudainement, il se releva brusquement. Qu'elle mouche l'avais piquer ?
- Shad...
Il posa sa main sur ma bouche :
- Chut ! T'ai toi, ils sont là...
C'est alors que j'entendis des voix derrière le mur... Celles des personnes m'ayant enchainé !
- Shaaadooowww !!! Où te caches-tu ? Nous avons quelque chose à te dire !
" - Ils ne savent pas que nous somme ici "
Ai... Ma... Ma tête... La voix de Shadow résonnait dans ma tête ! Mais comment était-ce possible !? Cela me donnais d'horribles vertiges !
" - Tu t'y f'ra t'inquiète. Je peu te parler en télépathie grâce à nos colliers. Tu te souviens ? C'est toi qui me l'avais donner. Tu disais qu'il te permettrais de me retrouver plus tard. Et bien figure toi que le faite que cette Pierre Magique t'appartenais avant, nous permet de communiquer en télépathie.
- Co... Comment sais tu cela ?
lui demandais-je via télépathie malgré que j'avais l'horrible impressions que mon crâne allait exploser
- Chuis p'tête forcer d'faire des trucs qui m'plaise pas, mais chuis pas inculte ! Je me suis renseigné sur ces bijoux dès le jour de notre rencontre et j'ai retrouvé de vieux documents qui en parlaient. Mais pour l'instant on est pas assez proche pour que la communication dure longtemps alors t'ai toi et écoute ! Ils nous trouveront pas, à moins que l'un de nous face du bruit. Comme je t'ai dis cette pièce n'est connus que de moi même. Je connais tout les passages secrets de tout les royaumes. T'en que tu ne bouge pas... "
- Mais où est t'il bon sang !? hurla l'un des démons
- Je crois qu'il est partit... répondit un autre
- Tu crois qu'il a amené la prisonnière à son père ? continua une 3ème voix
- Peut être... suivit la seconde voix
- PPPfff... N'importe quoi ! Je suis sur qu'on va encore se faire tiré les oreilles ! Shadow faire un truc de mal !? Vous êtes vraiment tomber sur la tête ! Ombra va nous tuer ! On a encore laissé s'évader son fils ! soupira le premier démon
Puis, nous entendirent des cris et des pas qui s'éloignèrent petit à petit : les démons était partit.




Partie 5 : Ombra !? Mais quel histoire !


- Ombra est ton père !? criais-je une fois que nous n'entendions plus rien dehors, tout en sautant du canapé sur lequel j'étais assise
- Oui... soupira t'il en se rasseyant, Mais je ne suis PAS comme lui !
La manière dons Shadow venait de crier en insistant sur le pas, et la façon dons il me regardait de ses yeux d'un air à la fois meurtrier et suppliant, venait de me faire sursauter, si bien que j'en retomba sur la canapé. Je le vit alors se lever, et se diriger vers la bibliothèque au bout de la pièce. Il prit un livre et, tout en faisant mine de le lire, me dit :
- Ma mère est morte quand mon frère n'étais encore qu'un bébé. Je n'avais alors que 3 ou 4 ans, je l'ai à peine connus. Mais je me souviens de sa douce voix, de ses mains si douces... C'était la plus gentille des mères, et à cette époque, mon père n'était pas comme cela. Mais un jour, peu après la naissance de mon petit frère, elle tomba gravement malade, et en mourut quelque mois plus tard. On apprit peu après que quelqu'un du Royaume de Lumière c'était introduit chez nous et l'avait assassiné en déposant dans sa nourriture du poison qui l'avait faite souffrir pendant un long moment, avant qu'elle ne supplie mon père de l'achever.
- De mon Royaume !?
- Oui, de ton Royaume. C'est pour cela que mon père vous déteste autant. Il a été forcer de tuer sa bien aimer juste après qu'elle ai choisit le nom du bébé, et il ne supporta pas que Red, mon petit frère, mourut lui aussi quelque temps après, car il se trouvait que ma mère avait été empoisonné lors de sa grossesse.
- Ho Shadow je... Je suis sincèrement désolée...
- T'y peu rien.
- Et il c'est passer quoi ensuite ?
- Tu la connais la suite. Mon père est devenue un monstre assoiffé de vengeance, et voulait à tout pris se venger du Royaume l'ayant fait souffrir. Il a donc commencer à prendre mon éducation en main, tout en régnant d'une main de fer, sur le Royaume de l'Ombre. Il m'apprit à utiliser la magie, des armes, etc. Très vite je devenais très fort, l'un des plus puissants guerriers des deux Royaumes confondu d'après lui. J'en était très fier ! Mais voilà, un jour il ramena un homme... Il avait retrouver l'assassin de ma mère. Et son frère... Il détenait les deux hommes, l'assassin de ma mère, et le frère de ce dernier, qui était innocent dans toute cette histoire. Quand père me les présenta, ils étaient blessés à mort, et leurs souffles étaient très faible, en particulier celui de l'assassin. C'est alors qu'il me demanda de tuer son frère devant ses yeux, pour le faire souffrir autant qu'il nous a fait souffert. Mon père me donna une épée et je m'approcha du frère du coupable mais... Il était innocent... Comment pouvais-je faire du mal à un innocent ? Je refusa donc de le tuer...

Shadow marqua une pause, durant laquelle il regarda alentours. Puis il repris :
- Alors mon père, enfin Ombra, tua les deux hommes, avant de me frapper, me traitant d'incapable et de faible, avant de m'interdire de le nommer " père " et de m'enfermer en prison durant plusieurs jours, avec presque rien à manger, pour réfléchir de mes actes. Mais malgré cela, je resta incapable de tuer... Tuer des innocents... Bien sur, j'en voulais toujours à l'assassin de ma mère mais... C'était lui le meurtrier, et il était mort. Le Royaume de Lumière était innocent lui, pourquoi vouloir le détruire ? Je commença donc à fuguer, et le soir où tu ma trouver avec tes amis et ton senseï, c'était l'un de mes soirs de fugue. Ombra continue de me forcer à tuer, ou tout du moins à blesser les gens, leur faire du mal, mais je ne veux pas. J'en suis incapable. Aujourd'hui c'était un test, je devais profiter de ton incapacité à agir, pour te tuer... Impossible de nouveau, j'étais pétrifier. Heureusement qu'il ne connait pas tout les passages secrets du château, sinon je n'aurais vraiment aucun moment de répit. J'ai caché toute les cartes de ce dernier, ainsi je suis tranquille. D'ailleurs si tu a besoin...
Shadow tira alors sur un livre, ce qui décala la bibliothèque... Un autre passage secret !
- Ce passage te fera sortir du château. Il t'amènera dans des buissons dehors. Prends le pour sortir.
- Et... Et toi ?
- Moi ? Je dois rester ici... Et puis, mon père va me chercher...
- Mais il va encore te faire mal !
- Et alors ? Je suis son fils et je ne lui obéis pas, c'est pas bien... Il faut bien qu'il me punisse.
- C'est lui qui ta dit ça ?
- Oui.
- Et bien l'écoute pas ! Tu na pas à suivre une voie qui t'es forcer ! Tu dois suivre celle qui te semble la plus juste !

Commençant à sortir via la sortit secrète, je lui attrapa le bras et repris :
- Écoute, désormais nous somme amis. En plus, je t'ai offert le collier que tu porte et tu là toujours ! C'est une preuve que tu me fais confiance non ? Vient avec moi, je vais t'aider.
- Tu est... Mon amie ?
- Mais bien sur ! Allez suis moi !

Nous sortirent alors tout deux via la sortit secrète, laissant derrière nous notre discutions, ainsi que Zecrom et la pièce secrète. Je n'avais que récupéré mon katana et mes affaires qui m'avaient été dérobés en arrivant, et qui se trouvaient alors près de la bibliothèque.






Chapitre 2 : Notre part d'Ombre

Partie 1 : Introduction



Plusieurs mois ont passé depuis ma rencontre surprenante avec Shadow. Un soir, alors que je m'étais endormis avec beaucoup de doute en tête, il avait prit la fuite. Je l'ai chercher, en vain. Pendant ce temps, je continuais de luter contre l'attirance du mal, se faisant de plus en plus forte. Une journée je rencontra Artos, qui lia son âme avec mon corps, avec bien entendu mon autorisation et l'aide de mon senseï Howaït et de ses pouvoirs de guérisons, pour pouvoir survivre de ses blessures. Il me dit chercher à se venger de celui qui lui a fait frôler la mort, et commença à prendre possession de mon corps pour parvenir à ses fins. Durant cette période, je commençais à me rebeller un peu avec le monde. Mais cela ne servait à rien, même la violence employer par les idiots, retourner contre eux, n'arrivaient pas à les arrêter, bien au contraire, cela ne servait qu'à encore plus les énerver. Moi qui voulais me rapprocher de la lumière, je me rapprochais encore plus de l'ombre en agissant comme les idiots, et je commençais à regretter d'avoir offert la survis à Artos...
Cela dura jusqu'à ce qu'Artos retrouva la personne qui l'avais fait souffrir : je découvris alors qu'il était autrefois son ami d'enfance. Il se nommait Sahara, et avait trahis Artos. Prenant une dernière fois possession de moi, Artos attaqua Sahara. Mais Sahara le battu, et se fut à mon tour de frôler la mort par la faute d'Artos. Sahara ne nous épargna juste car Artos était dans le corps d'une fille trop faible à son gout.
Howaït nous sauva une nouvelle fois. Le corps d'Artos soigner, son âme retrouva son corps d'origine, et je redeviens alors libre de mes mouvements. Tout ce qui restait de notre lien était ce don que nous avions acquis : nous pouvions désormais parler l'un l'autre via télépathie. Artos me fit ses excuses que j'accepta, et je lui offrit une Pierre Magique ronde couleur sable. Je lui dis que cette forme et cette couleur symbolisaient le sable du désert, et que j'étais certaine que lui et Sahara pourrait un jour s'expliquer et se pardonner. Finalement, Artos repartit en quête de Sahara, et nous ne restions en contacte quasiment plus que via télépathie. Quelque fois il revint me voir, ou je le trouva par hasard dans une autre ville, et j'appris au bout de quelque mois qu'il avait retrouver Sahara, et que je ne le reverrais plus avant longtemps. Il partit donc, me laissant de nouveau seule avec mes vieux amis Kumo et Raiden. Mais j'étais loin de m'imaginer que, peu après ces évènements, je retrouverais quelqu'un qui m'aidera à l'avenir, plus que quiconque ne ma jamais aidée...








à suivre

Poster un commentaire

CAPTCHA
x
Éditer le texte

Merci d'entrer le mot de passe que vous avez indiqué à la création du texte.

x
Télécharger le texte

Merci de choisir le format du fichier à télécharger.