Posté le 26 juillet
Télécharger | Reposter | Largeur fixe

Elwen Enetari Von Ainaïré






Surnom(s): Son diminutif est El, mais on l’appelle parfois majesté lors d’évènements ou de discussions importantes. Ceux qui ne la connaisse pas et qui n’ose pas l’appeler ni par son prénom ni par le titre de reine l’appelle Von.

Date de naissance : (Surement un jour en rapport avec les étoiles)

Âge : 18 ans

Garde : Absynthe

Sexe : Féminin

Genre : Sirène Lunaire
A l’instar de ses camarades de la surface et des profondeurs, les sirènes lunaires se distingue de par leur peau blanche et étoilé. Leurs oreilles sont plus fines et moins larges que celles de leurs cousins mais demeurent toujours similaire. Les pupilles de leurs yeux sont plus pâles que l’iris, et sont coloré d’une couleur soit différente, soit similaire mais d’une autre teinte.
Les sirènes lunaires sont une espèce très respectée sur les terres et mers d’Eel. Véritable référence en terme de connaissance et de magie, ces êtres associé à la lune et à la nuit sont une grande ressource de mana, ont dit d’ailleurs que cette dernière est pour eux, inépuisable. Légende ou réalité ? Nul ne le sait.
En effet, ces créatures se montrent rarement, certains se déplacent quelques fois pour des rituels, ou des cas d’extrême urgence, mais la plupart du temps, on dit qu’ils vivent dans une mer lointaine ou baigne le reflet de la lune à toute heure et ou trône le temple de la lune où vit la famille royale qui dirige le peuple.
Race peu combative, les sirènes lunaires se composent plus de chercheurs et de religieux, cependant les membres de la famille royale possèdent la capacité de manipuler une fumée galactique saupoudré de poussière d’étoile capable de se matérialisé en arme ou de brûler son adversaire. Mais cette matière sert aussi à la concoction de potion visant à traiter les malédictions, et a la création de l’Essence de Nuit Noire. On dit que cette capacité a été donné par la Déesse de la Lune elle-même selon une légende très ancienne.

Orientation sexuelle : Hétérosexuelle.

Nationalité(s) : Sirène

Langue(s) : Elle en parle et lis la majorité. Parmi elles, Elwen connait quelques langues terrienne tel que l’Anglais, le Russe mais surtout l’Islandais. La langue des Sirènes Lunaires se rapproche sur quelques mots de l’Islandais, d’où le « Von » présent dans le nom de famille de la royauté qui signifie espoir.





Physique



Les Sirènes Lunaires sont source de légende. Ce sont des représentations de la magie, de certaines divinités et ont les dit à la fois puissant en magie, et aussi de grande beauté céleste. Elwen est une jeune femme de 1m62 qui semble parfois faire plus jeune et dont le poids se rapproche de la cinquantaine de kilos. Son visage est fin, et ses courbes sont lisses et souples. Généralement, elle aborde une expression peu expressive bien que souvent un sourire tout à fait calme étire ses lèvres. Ses yeux fins sont coloré d’un bleu profond et foncé, à l’exception de ses iris, qui, au lieu d’être noire et sombre, est bleu claire comme une étoile. Ses cils sont très longs et bleuté et scintillent légèrement. Quelques écaille d'un bleu étoilé profond parcours son corps. Sous sa forme aquatique, Elwen possède une longue nageoire azuré, tandis que ses nageoires latéral sont plus longue que la moyenne.

Son visage est encadré par des mèches blonde et ondulé. En effet la sirène possède une longue chevelure dorée qui ondule légèrement jusqu’à ses genoux. Elle en prend grand soin et sont toujours soyeux et bien coiffé.
La peau de la jeune femme est très blanche, parsemé de poussières d’étoiles et de quelques marques représentants des constellations, le tout recouvre un corps svelte dont, sous forme de surface, la musculature est très légère. Être fait de magie, Elwen n’est pas taillée pour le combat malgré sa souplesse et sa rapidité. Elle reste pourtant une combattante dans le besoin et a un corps résistant dans la mesure du possible. Du fait que la reine ne soit pas une guerrière, elle donne une figure plus féminine avec ses jambes et ses bras fin, ses hanches tout de même bien démarquées, ses épaules peu musclées et son tour de poitrine classique mais généreux.

Elwen est une belle jeune femme, une aura de mystère l’entoure sans cesse et elle conserve toujours une démarche aérienne et silencieuse, personne ne l’entend jamais approcher voir même respiré. Elle adopte la plupart du temps des postures nobles et féminine.

L’Absynthe n’a aucun complexe sur son physique, elle ne s’y attarde pas et s’apprécie comme elle est tout en sachant que les goûts sont différents et que de toute façon elle ne plaira pas à tout le monde. Elle se sent bien dans sa peau, et n’est pas différentes des siens en plus de ne jamais jalousé un tel ou une telle car elle un je ne sais quoi de plus ou de mieux. Elwen se trouve assez jolie sans devenir imbu d’elle-même, et tout en sachant qu’il y aura toujours plus jolie qu’elle.





Style Vestimentaire




La plupart du temps, Elwen conserve la même tenue en ôtant ou rajoutant quelques éléments selon les saisons, ce n’est seulement que lors d'évènements ou de la nuit qu’elle change radicalement de tenue. Mais dans tous les cas ses vêtements sont toujours dans les teintes bleues foncé et or. Etant une reine, l’Elfe possède une garde peu variée de par son histoire, mais de très bonne qualité. C’est-à-dire des tissus de la plus douce matière et une couture parfaite.

Elwen apprécie de porte des tissus souples et volatile qui lui collent au corps sans pour autant l’étouffer. C’est pour cette raison qu’elle se montre en général avec la robe Moon Warrior dans le coloris bleu dont la taille est serré par une ceinture Astral Prophet, la jeune femme recouvre ensuite ses épaules du voile Astral Projet dont le chaine en or qui tient le tissu dans son dos lui sert de collier (dont le motif principal est l’emblème des Elfes Lunaire). Ses mains sont recouvertes par des mitaines Bells Bearer tandis que ses doigts sont généralement occupés par une lance Moon Warrior et par un pendule Astral Prophet qui est solidement accroché à l’arme. On trouve aussi autour des poignets de la blonde des bracelet dorés Secret Ingrédient qui flotte autour de sa peau.

Les jambes de la jeune femme sont occupées par des bas Moon Warrior ainsi que par des chaussures Astral Prophet. Enfin, se trouve sur son crane le diadème Moon Warrior, accompagné de quelques fleurs de minuits.

Lors des saisons plus fraiches tel que l’Automne ou l’Hiver, Elwen s’accapare de la cape Moon Warrior pour lui couvrir le dos et les bras en plus d’ajouter à sa robe l’armure Moon Warrior mais en retirant sa ceinture dorée. Peu frileuse, la reine aime à léger ses bras, ses jambes et son buste découverts.

Lorsque la nuit tombe, l’Absynthe troque ses vêtements de fortune contre une robe de nuit Star Angel qui conserve toujours cette teinte Azur et or. A ces heures nocturne Elwen marche toujours pied nus même à l’extérieur et laisse de côté tous ses bijoux royaux. Elle apparait alors comme étant plus citadine et moins impressionnante.

Néamoins de jour comme de nuit la jeune femme ne se maquille, elle pense qu’entretenir sa peau étoilée prend déjà suffisamment de temps, cependant on peut la voir quelque fois les yeux cernés de bleu, signe de faiblesse ou de fatigue.

Comme dit précédemment, Elwen n’est pas une pure combattante mais malgré sa garde elle porte un point d’honneur à s’entrainer tout de même. Son arme fétiche reste sa Lance enchainé de son pendule. La blonde se sert de la première arme pour attaquer de près, et de la seconde pour garder ses distances. Cependant elle excelle tout de même dans la magie bien plus que dans les armes. En particulier avec son Feu Astral qui est transmis de génération en génération dans la famille royale. Ce feu brule toute personne qui le touche sauf le lanceur. Il a autant de particularité offensive que défensive, mais aussi des capacités chimiques très prisées dans les parties médicinales en particulier.





Histoire




Chaque peuple a besoin d’un dirigeant. Une famille riche, un élu, ou un enfant choisis par une famille religieuse. Dans le cas des Elfes/Sirènes Lunaire, c’est une famille royale qui fait suivre les lois, et qui dirige le peuple.

Mais chaque jour, aussi simple soit-il, peut se transformer en véritable cauchemar. Aussi bien une journée heureuse et classique aura pour lendemain un bain de sain. Ce jour, Elwen ne l’oublia jamais. Une simple journée de Printemps au plein centre du mois d’Avril. La jeune femme longeait nageait aux frontières de son royaume comme elle avait l’habitude de le faire. Mais au loin retentissait des cris et des explosions que la blonde ne pouvait ignorer. Ses nageoires la portèrent aussi rapidement qu’elles le pouvaient. Sa peau blanche légèrement étoilé se souilla rapidement de de légères coupures dû aux roches et aux coraux, mais rien n’arrêtait la princesse, sauf l’horrible spectacle qui s’étendait désormais face à elle.

La mer était noir de poussière et rouge de sang. L'écho de roc s'échouant contre le sol résonnaient dans la tête de l'adolescente tandis que le sable était souillé de cadavres étoilés ainsi que de leur liquide vital.
Elwen laissa retomber mollement ses bras contre son corps, les yeux écarquillés elle n’en revenait pas. La peur la paralysait et son corps ne répondait plus. Alors que seul le bruit de la destruction et le son des explosions remplissait l'eau, le cri déchirant mêlé de sanglots de la sirène semblait n’être qu’un murmure. Elle demeura immobile sous le poids de ses émotions, ne pouvant que crier et pleurer de détresse. Mais personne ne venait. Elle ne vit pas même la sombre silhouette se diriger vers elle, et la frapper de son poing en plein visage. La jeune femme tomba sur le sable avant de rester inerte, son corps tremblait et elle reniflait totalement impuissante. L’homme l’attrapa par les cheveux, souhaitant probablement une réaction de la part de l’héritière. Prit d’un élan de rage, la blonde attrapa les poignets de son assaillant en hurlant rageusement. Une brume aux dessins galactique les enveloppa tous deux, et dans sa main droite une copie parfaite de sa lance apparut.

La jeune femme agita sa nageoire furieusement pour se lancer sur le meurtrier, et son arme frappa contre une large épée.

« POURQUOI ? »

Hurla-t-elle totalement dépourvu de bon sens en continuant de frapper aveuglément. La jeune princesse avait laissé toute sa défense de coter en se concentrant sur l’offensive, et ne put rien faire lorsque l’épée se cogna contre sa hanche, en laissant une ouverture large et sanguinolente. Son adversaire l’attrapa par le cou, et s’approcha dangereusement d'un récif au courant puissant la laissant ainsi pendre dans au dessus d'un vide aquatique meurtrier.
L’homme restait silencieux, cependant la blonde put apercevoir un sourire carnassier s’étendre sur son visage avant de la lâcher dans le vide. Elwen observait petit à petit la silhouette de l'homme disparaître, tandis que la lumière de la surface s'éteindre. Elle resta silencieuse un moment, avant d'hurler de rage. Le choc de sa tête contre un rocher lui fit perdre connaissance, alors que le courant l’entraînait au loin.

Caméria n’aurait jamais penser qu’en pleine mission, elle trouverait quelque chose au bord de l'eau. L’hamadryade se mit tout d’abord à observer le corps qui semblait sans vie. Elle ressemblait à une sirène banale, mais sa peau pâle était comme étoilée, sa chevelure si claire et légèrement étincelante. De l’or décorait sa robe qui étaient dans les tons azur et galactique. A première vue, l’hamadryade n’avait pu lui attribuer de race spécifique à cause de quelques détails, mais le sang et les blessures qui couvrait les tissus et la peau la poussait à prendre en bras la blessée, et la ramener au QG.

Quand Caméria entra dans l’infirmerie, Ewêlein ne put s’empêcher d’être partagé entre la surprise et la suspicion, mais la jeune femme faisait tant peine à voir que l’elfe à la peau grisâtre lui fit des soins. Les chefs de garde et membres haut placés vinrent un par un visité l’étrange personne.

« C’est une sirène lunaire, finit par affirmer Ewëlein face à Miiko alors qu’elle changeait les bandages de la blonde toujours inconsciente. Normalement, reprit-elle, ils vivent selon les livres et légendes dans une mer lointaine et profonde où il fait toujours nuit à l'extérieur. Et ils ne vont que rarement sur terre. »

Malgré les efforts de la garde, après son réveil la jeune sirène demeurait silencieuse. On lui donna une potion pour qu'elle ai des jambes. Mais elle se méfiait de tout le monde, et semblait craindre ce qui pouvait se cacher derrière chaque porte ou pan de mur. L’angoisse et le traumatisme se lisait clairement sur son visage, ou sur le peu de paroles qu’elle pouvait lâcher. La plupart du temps elle répondait que par des « oui » ou des « non » peu significatif sans argumenter. Et quant à ses antécédents, son mutisme revenait en maître.

Miiko supposa que la garder à l’œil au sein du QG serait la meilleure chose à faire. En tant que race et figure magique d’Eldarya il était important de la maintenir en vie. De plus la Kitsune ainsi que ses camarades de l’Etincelante disaient qu’il fallait aussi prendre comme mission de mettre au clair ce qui avait bien pu se passer dans la mer céleste des Sirènes Lunaires.

Néanmoins la blonde ne le prit pas de cette façon, ses tentatives de fuites se répétaient de jour en jour. Et lorsqu’elle était seule, elle était frappée de crises de larmes incontrôlable. Cela dura plusieurs mois. Ewelein qui en avait assez de voir l’une de ses cousines éloignées se morfondre ainsi, décida un jour qu’il était temps d’avancer. Elle prit à part la jeune femme dans l’infirmerie, et les deux femmes se toisèrent longuement. L’Infirmière avait beau dire qu’elle prendrait en main sa cadette, cette dernière avait un regard dur, et une prestance qu’elle ne lui devinait pas.

« Il faut que tu sache, commença la bleutée en se tenant bien droite, que ton peuple fait partit des espèces en train de disparaître sur Eldarya comme les fées par exemple. Je suppose que-
-Je le sais déjà ! Quelle reine ingrate je ferais si je ne connaissais point l’état de mon peuple ! Tu ne m’apprends rien… Nous étions déjà fragilisés par la destruction du grand cristal comme de nombreuses espèces et beaucoup des miens sont déjà mort à cause de cela… Alors quand c’est arrivé…. Je me doute bien que nous ne sommes plus beaucoup. »

Malgré la rage et la culpabilité qui envahissait ses expressions, elle gardait la tête droite et fixait toujours les yeux l’infirmière. Une fois qu’elle eut fini, Elwen s’en alla. Depuis quelque temps elle faisait en sorte d’avoir une meilleure mine. Cependant la culpabilité était de plus en plus présente, elle se sentait coupable, et avait l’impression de ne pas être apte à diriger son peuple. Depuis la terre ferme, la blonde ignorait combien des siens avait pu rester sur l’île, ni si d’ailleurs il y en avait au moins. Ce dont elle était sure, c’était que ses parents avaient été tué lors de cette attaque. Mais il fallait qu’elle admette une chose : elle était coincée ici, elle ne savait pas comment rentrer chez elle et peu de familiers nageaient aussi longtemps et profondément dans l'océan.

Après une année, la sirène lunaire avait chercher toute les solutions, toute les possibilités pour retourner chez elle. Elle ne pouvait pas y aller seule si ses assaillant avait pris possession de son chez soi, il lui fallait un familier qui nage loin et en profondeur, et plein d’autres problèmes s’imposaient de cette façon. Seul peut-être la garde d’Eel pourrait lui permettre de retrouver les siens, et probablement que certains de ses camarades étaient eux aussi échoué en des terres inconnus.

D’un pas décidé, la reine traversa le QG en se rendant aux laboratoires, elle toqua fermement à la porte et lorsqu’on l’invita à pénétrer dans la salle, elle s’exécuta. La jeune femme se sentit soulager d’être directement tomber sur celui qu’elle cherchait. Ezarel s’affairait sur diverses potions, et une odeur chimique enveloppait la salle. Le chef de l’Absynthe n’entendit pas la blonde arriver, et se retint de faire tomber sa fiole lorsqu’elle posa sa main sur l’épaule de l’homme. La reine ne tourna pas autour du pot, elle demanda à passer le test pour rentrer dans la garde du bleu, chose qu’elle réussit.

Aujourd’hui, Elwen est une jeune femme qui est relativement solitaire. Elle cherche à se rendre utile, et recherche ses semblables tandis qu’une solution pour retourner dans on océan. En attendant elle effectue toute les missions qui lui sont donné dans le but de devenir une reine forte.



Mental



L’adolescente est complexe, on la qualifierait autant de personne sympathique, que d’une femme obscure. D’apparence, Elwen est une sirène mystérieuse. La plupart des faeris savent ce qu’elle est, et pense connaitre son passé, pour autant il n’arrive pas à discerner correctement la reine qui parait sans arrêt triste malgré son fade sourire.
Elwen est une gentille personne qui aime prendre soin de son entourage, personne ne peut être plus soigneuse qu’elle. Elle est sincère, honnête et ne manque pas de tact, un véritable ange. Elle est née comme une dirigeante et n’a pas peur de donner des ordres pour ce qu’elle pense être le mieux. En soi, la reine idéale que l’on souhaiterait avoir.
Pourtant Elwen agit souvent dans le dos d’autrui, elle n’accepte que rarement les ordres, et se contente d’être fourbe. C’est une personne triste, personne ne peut le nier. Si elle tente de le camoufler un minimum, le regard de la blonde est témoin de ses émotions. Malgré son honnêteté, elle est souvent menteuse lorsqu’il s’agit de son état psychologique. Pas qu’elle ne soit pas une personne forte, mais plutôt que c’est une jeune femme très responsable qui se refuse l’échec. De plus, elle tente d’attirer le moins possible l’inquiétude des autres, et ne se laisse aller que dans lorsqu’elle est seule.
Pourtant on peut noter la prestance de la reine. Malgré sa taille relativement moyenne et son physique féerique, Elwen sait faire preuve de force et de cruauté lorsqu’on s’attaque aux siens, ou que l’on touche une corde sensible. Dans ce rare cas, elle est impitoyable et sans pitié et peut gérer une situation compliqué d’une main fer.

Malgré son regard qui en dit long sur elle, Elwen apparaît comme une dirigeante forte, soigneuse et protectrice. Elle reste toujours calme, ouverte d’esprit, et à l’écoute d’autrui, un ange véritable dont la pureté tinte tristement. Elwen est cette personne dont la vie est très longue, et dont l’aura sombre et mystérieuse se remplit de tristesse malgré une grande douceur.
Cependant, il arrive qu’avec les personnes dont elle est proche elle soit plus expressive, et un brun joyeux. Elle traduit sa joie par un sourire honnête, laisser couler ses larmes lorsqu’elle est au bord du gouffre, hurle dans la colère, mais fait toujours face avec honneur à la peur. Depuis le tragique évènement de son passé, Elwen tente de vaincre toute ses phobies. Enfin, lorsqu’elle désire quelque chose, elle le fait dans la norme. Mais rares sont les choses dont la blonde peu avoir besoin.

En tant qu’héritière de la famille royale, Von est assez ambitieuse quant au futur de son peuple. La plupart sait qu’elle veut retrouver les survivants de son espèce, et retourner sur l’île ou elle est née. Elle compte bien reprendre un jour la possession de ce lieu céleste, et recommencer tout depuis le départ avec des idées clairs et précise.
A première vue, ses désirs semblent plutôt être de l’espoir ou utopique, mais ce qu’elle omet c’est qu’elle serait prête à tout pour cela lorsque le moment viendra. Bien qu’elle paraisse ouverte, Elwen cache pas mal de choses, en particulier sur ses actions. Peut-être pouvons-nous dire qu’elle joue double-jeux.

En ce qui concerne son avis sur la mort, Elwen ne la craint pas. Elle se sait résistante, et que l’âge n’est pas un problème. Elle a le temps, mais n’y pense pas chaque jour et n’en est pas obnubilé pour autant. La sirène n’est pas du tout intéressée par l’argent mais le sait très utile. Alors elle conserve précieusement. Pour ce qui est de la société, la reine ne s’y intéresse pas, si ce n’est qu’à celle de son peuple. Elle est très calme avec les enfants et les apprécie. Et a grand respect pour toute les religions existantes, étant elle-même très croyante en la divinité de la lune.





Gouts et Préférences




En terme de nourriture, Elwen est une grande amatrice de sucrerie froide. Elle n’aime pas particulièrement les choses trop sucrés ou salés, et n’est pas difficile, mais on peut dire qu’elle a pécher mignon sur les Fruits de Minuit, les Biscuit Étoilé et le Poisson Lunaire.

Pour ce qui est de l’amour, la reine y reste à la fois interdite et minutieuse. En tant qu’héritière celui qu’elle aimera devra être considérer comme éventuel roi à moins qu’elle se décide à l’abandonner. Dans ce cas-là elle choisirait quelqu’un de soucieux des autres, de responsable et autoritaire tout en ayant la possibilité de remonter le moral des siens et d’être un tantinet drôle sans non plus s’étaler sur le ridicule.

Lors de ses temps libres, Von aime lire toute sorte d’ouvrage, très savante elle aime néanmoins approfondir ses connaissances qui sont déjà extrêmement large. Elle apprécie aussi les balades nocturnes lorsqu’elle est frappé d’insomnie (chose récurrente) ou alors elle s’exerce à la magie, et au combat. Quelque fois elle apprécie chanter, et jouer du piano, du violon ou de la harpe.

Les compétences de la jeune femme sont large, en particulier en terme de communication, de savoir et de magie. Ce sont les choses où elle excelle. C’est aussi une bonne musicienne qui possède une voix de cristal qu’elle préfère conserver pour elle-même cependant. Ses compétences sont si variées qu’il n’est pas facile de lui en donner une qu’on pourrait qualifier de talent, si ce n’est que la manipulation du Feu Astral qui est unique à la lignée royale de son espèce.





Relations




Sans être la meilleure amie de toute la garde d’Eel, Elwen est un minimum social, et moins brutale que Yamka. Elle ne déteste jamais sans raisons valables, et n’apprécie qu’à la juste valeur des gens.

-Ezarel : Malgré son humour insupportable et sa tendance sarcastique, la jeune femme lui fait confiance tout en se demandant comment il a pu devenir chef de garde. Ils passent pas mal de temps à débattre sur la concoction de potions ou sur la façon de traiter les membres de la garde. De par sa responsabilité il n’est pas rare que le bleu demande de l’aide à Elwen pour gérer des situations qui lui échappes.

-Nevra : Un coureur de jupon que la blonde ignore souvent bien qu’il ne soit pas méchant. Elle reste néanmoins lasse des avances qu’elle sait pourtant futile et pas sérieuse du tout.

-Valkyon : Elle apprécie le calme du chef de l’Obsidienne, et le fait qu’il soit posé, mais elle ne peut s’empêcher de le trouver ennuyeux.

-Leiftan : Elwen apprécie le lorialet pour son calme et sa sagesse tout en comprenant parfaitement son envie de vengeance. Il est probablement le garçon dont la blonde est le plus proche.

-Miiko : On ne va pas se mentir, Elwen ne supporte pas la façon que Miiko à de diriger, elle trouve les réactions et agissement de la kitsune totalement débile ou futile. Elle ne peut tout simplement pas imaginer comment Miiko a pu être choisis comme étant la cheffe de l’Etincelante.

-Jamon : Elle le trouve adorable et naïf.

-Ykhar : une personne que la sirène apprécie sincèrement et qui la fait beaucoup rire. Elle apprécie la maladresse de la rouquine et sa manie de vouloir bien faire. Elwen dit souvent en rigolant qu’elle la prendrait bien pour secrétaire.

-Alajéa : bien que sceptique quant aux agissement de sa cousine de race, Elwen la trouve sympathique mais elle ne lui confierait jamais ses familiers. Eowyn, son maulix, ne la supporte pas.

-Ewelein : Une bonne amie avec qui la blonde partage ses connaissances en médecine, elle passe beaucoup de temps avec elle et l’aide à soigner les patients.

-Keroshane : Elle le trouve chiant et aimerait parfois lui donner un coup de pied aux fesses pour qu’il avance.

-Caméria : L’Absynthe s’entraine la plupart du temps avec elle et aime le franc parler de l’hamadryade. Rien à faire cependant, elle a bien plus de force que la reine.

-Kazuto : Pour faire simple, elle le trouve égocentrique, imbu de lui-même, et chiant à hurler.

-Chrome : Elle ne peut pas s’empêcher de lui toucher les oreilles, c’est plus fort qu’elle. Secrètement Elwen à le béguin pour ce qui doux.

Enthraa : Elwen ne lui parle pas beaucoup, mais respecte le travail propre et minutieux de la sirène des profondeurs.

Karenn : une autre personne que l’on peut qualifier d’amie. Même si elle n’aime pas qu’on se mêle de ses affaires.

Méry : Elle prend toujours soin de lui quand il le faut.





Familiers




-Lyra : minuscule O-oluray femelle qui reste toujours sur l’épaule de la gardienne. Elle est très douce et affectueuse en plus d’être très utile.

-Eowyn : Maulix mâle un peu trop sûr de lui, et très maladroit. C’est un plus un animal de compagnie qu’un familier protecteur. Il est un brun feignant, mais se rend grandement utile lorsqu’il s’agit d’aider sa maîtresse dans l’alchimie ou diverse tâche. Il se bat régulièrement avec

-Yuna : Rowtsya femelle à roses bleu. Très calme et loyale, ce familier est toujours aux pieds d’Elwen, et est toujours là lorsqu’elle en a besoin ou pour soutenir la reine.

x
Éditer le texte

Merci d'entrer le mot de passe que vous avez indiqué à la création du texte.

x
Télécharger le texte

Merci de choisir le format du fichier à télécharger.