Posté le 25 février
Télécharger | Reposter | Largeur fixe

J’entends souvent dire : « si c'était vrai, j'en entendrais parler dans les journaux », « si c'était vrai », ils s'attendent à ce que ce soit diffusé dans les médias d’information grand public, cette illusion qui a été créée, je pense qu'elle a été créée afin qu'ils puissent contrôler le récit.

[Musique]

À un moment donné, il faut se demander : les êtres humains sont-ils vraiment si stupides ? Et s'ils le sont vraiment, alors peut-être est-il temps que l'espèce humaine soit purgée parce qu'il s'agit d'une stupidité d'un nouvel ordre de grandeur que nous constatons. Nous sommes témoins de choses qui défient absolument toute logique. Vous avez des enfants qui comprennent cela et savent que c'est de la stupidité. Je veux dire que même les enfants le soulignent. Nous poussons le monde au bord de la guerre et ce n'est pas une guerre entre nations, c'est une guerre entre des gens qui connaissent la vérité et qui ne vont plus supporter cette idiotie et ceux qui tentent de perpétrer ce mensonge parce que le but est de s'assurer que celui qui contrôle la narratif dicte l'histoire. Il y a une différence très importante entre la stupidité et l'ignorance, n'est-ce pas ? L'ignorance est curable. Il y a beaucoup de gens qui sont ignorants, mais s'ils veulent se donner les moyens de la connaissance, ils peuvent guérir cette ignorance et en prendre conscience. Ils apprennent, ils comprennent et beaucoup d'entre nous sont ignorants concernant de nombreux sujets auxquels nous ne participons pas ou auxquels nous ne prenons pas part régulièrement. Donc c'est bon, il n'y a rien de mal à l'ignorance. C'est pourquoi nous avons des établissements d'enseignement supérieur, c'est pourquoi les gens suivent des cours.
Quoi qu'il en soit, il y a des moyens de guérir l'ignorance, la stupidité par contre n'est pas guérissable. Quelle que soit la quantité de connaissances que vous avez, vous ne pouvez pas guérir la stupidité et c'est le cas actuellement. Je pense que nous en sommes à un point de vue de société globale. Elle transcende les frontières géographiques, la doctrine religieuse, vous savez la politique, l'éthique, tout. Cela se résume à ceux qui sont conscients et à ceux qui font simplement l'autruche et refusent de reconnaître les faits. Et je suis étonné de voir que des gens des deux côtés d'un parti politique deviennent conscients et je connais des gens très intelligents qui continuent à faire l'autruche, ce qui m'étonne car je sais que ce ne sont pas des gens inintelligents et pourtant ils sont stupides.

Et donc l'intelligence n'a rien à voir avec l'ignorance ou la stupidité, l'intelligence est la capacité cognitive brute de traiter l'information mais la stupidité est un choix. La dissonance cognitive à un certain moment va définir si un groupe de personnes ou une espèce elle-même va finalement survivre ou non.

La censure est réelle et c'est ce qu'ils font. La seule chose que vous ne pouvez pas censurer est la vérité. La vérité deviendra toujours évidente, que cela prenne une semaine ou 500 ans, elle deviendra évidente. Vous ne pouvez pas supprimer la vérité. Tôt ou tard, elle va sortir et je pense que dans le monde moderne d'aujourd'hui, on se plaint de la censure mais réfléchissez à cela et surtout aux médias sociaux mais à cause des médias sociaux, grâce à
l'internet, les informations peuvent être transmises littéralement en quelques secondes partout dans le monde et c'est ce qui s'est passé, les gens peuvent avoir leur propre chaîne de diffusion.
Les stations de diffusion qui censurent les vidéos ne sont pas différents de ce qu'ils faisaient il y a 500 ans lorsqu'ils brûlaient des livres. Je pense donc que les gens le savent et si vous voulez vraiment connaître la vérité, cherchez ceux qui vérifient les faits.
Les faits sont vérifiés et là vous savez que vous obtenez la vérité, c'est le moyen le plus simple, donc c'est un excellent filtre. C'est un bon moyen de
déterminer où je dois porter mon attention, et pas seulement pour les médias sociaux, mais aussi les médias grand public et comment ils censurent, afin que les médias sociaux finissent par être comme une réflexion secondaire.

Une chose que j'ai bien entendue de la part du citoyen moyen : "Si c'était vrai, j'en entendrais parler dans les nouvelles ou si c'était vrai, mon médecin en parlerait, si c'était vrai, ils s'attendent à ce que ce soit dans les nouvelles grand public et le fait de ne pas avoir d'informations générales et de les diffuser sur Youtube ou sur l'un de nos propres flux en direct, quel que soit le lieu, donne l'impression à la personne moyenne : "Oh, cette information est ce qu'ils appellent la théorie du complot, oh, c'est juste un fou ou c'est juste quelqu'un qui essaie de faire passer son message". Et c'est normal que nous soyons étiquetés ainsi. Je ne me plains pas que nous soyons étiquetés de cette façon. Mais cela empêche la diffusion de la vérité. Ils essayent d'invalider la vérité par le ridicule, il y a donc les trois phases de la vérité, n'est-ce pas?

Le premier est le ridicule.
La deuxième est l'opposition violente.
Et la troisième est d'accepter que les faits soient connus depuis toujours.

Cette illusion qui a été créée, je pense, elle a été créée pour qu'ils puissent contrôler le récit et pas seulement maintenant mais c'est ce qui s'est passé. Ce n'est pas une question de droite et de gauche, cela n'a rien à voir, la vérité, c'est plutôt une question d'atrocités qui sont commises et la grande majorité du public ne sait pas ce qui se passe. Ils n'ont aucune envie de connaître la vérité, ils n'ont aucune conscience de ce qu'est réellement la vérité. Ce sont là des parties du récit que les médias nous ont projetées pour nous laisser suivre une certaine voie parce qu'il faut se souvenir que celui qui contrôle le récit dicte l'histoire. Ils essaient donc de contrôler le récit en nous permettant de n'entendre que ce qu'ils veulent que nous entendions, afin que l'histoire soit enregistrée d'une certaine manière, comme ils le souhaitent. Mais la vérité est différente. Mon point de vue est très simple : je veux que vous deveniez autonomes, je veux que vous ayez votre autonomie, je veux que vous soyez dotés de connaissances parce qu'une fois que vous êtes dotés de ces connaissances, la seule chose est que personne ne peut profiter de vous. Personne ne peut vous victimiser, personne ne peut vous solliciter et vous enlever ce qui vous appartient, c'est-à-dire votre liberté, vos droits, votre propre pouvoir, votre autonomie, vos propres capacités. Cela rendra la vie incroyable, cela donnera vraiment aux gens le pouvoir être capable d'être plus autonome que vous ne le pensiez. Il y a toujours un côté positif, alors ce n'est pas parce que vous vivez une situation difficile que je veux que vous vous rappeliez qu'il ne s'agit pas de la destination, mais du voyage, et que nous sommes des êtres spirituels ayant une expérience humaine. Nous ne sommes pas des êtres humains ayant une expérience spirituelle, nous sommes des êtres spirituels, d'accord ?

Le fait que nous soyons des êtres spirituels ayant cette expérience humaine nous dit que nous sommes ici pour un but, nous sommes ici pour apprendre quelque chose. Et oui, nous pouvons être ennuyés par toutes les difficultés que nous rencontrons, ou des absurdités, ou des préjugés ou des bêtises, mais n'oubliez pas qu'il y a quelque chose ici qui nous aide, qui aide nos enfants, il y a un but derrière tout ça. Il se peut que nous ne soyons pas conscients de l'objectif, que nous ne sachions pas exactement quel est cet objectif, mais nous le saurons plus tard. Alors rassurez-vous et comprenez que quoi qu'il arrive, nous le vivons dans un but plus grand. Chacun d'entre vous, chacun d'entre nous, la seule personne qui se lève et dit non, je ne vais pas participer à cette stupidité, ne pensez pas que cela n'a pas d'importance parce que vous devenez un phare pour les 100 autres personnes qui vous entourent et qui vous regardent. Ne sous-estimez pas le pouvoir de votre position de vous tenir debout et de garder la tête haute. Mon propos est donc de ne jamais sous-estimer la leçon que vous imprimez aux autres, de ne jamais sous-estimer le fait que vous vous tenez debout. Vous pensez peut-être que vous êtes seul, mais il y a des gens qui vous regardent et vos actions les incitent à agir. Vos actions inspirent les enfants, la prochaine génération à comprendre ce qui se passe même si vous ne voyez personne vous regarder et même si personne ne vous regarde, vous donnez toujours l'exemple que l'inspiration parce que, énergiquement, vous laissez une signature de ce que vous faites, comment vous le faites, pourquoi vous le faites. Ne sous-estimez pas cela, d'accord ? Souvent, les gens pensent que je ne suis qu'une personne, peu importe. C'est important ! C'est important pour chaque personne, chaque personne qui se tient debout, c'est important, alors ne sous-estimez pas ces personnes, même pas pour un instant. Votre énergie ne doit pas être assaillie par la peur, de quelque façon que ce soit. Ne laissez pas la peur vous dicter vos actions.

Ne vous méprenez pas, il y a une très grande différence entre le danger et la peur, mais il y a beaucoup de choses qui sont dangereuses, mais lorsque vous laissez la peur vous dicter vos actions, c'est là que les problèmes surgissent. Il y a toujours un danger et être conscient de ce danger et manœuvrer autour de ce danger n'est pas un problème. Mais la peur est quelque chose de différent. La peur est la paralysie que vous laissez s'installer en raison de votre imagination débordante. La peur est en fait l'inquiétude face à un avenir potentiel qui ne s'est pas produit, sur la base de votre imagination débordante. C'est en fait lorsque les gens laissent leur propre imagination alimenter leur peur et ne réalisent pas que ce qu'ils ont créé eux-mêes ce démon dont ils ont peur, c'est une création de leur propre esprit, de leur propre imagination. Et il est tout aussi facile de décider que "hé, je ne vais pas avoir peur et en fait je vais de concentrer mon intention sur le contraire de la peur. Quel est le contraire de la peur ? L'opposé de la peur, c'est l'amour, pas le courage.
Les gens pensent que c’est le courage, non, le contraire de la lâcheté est le courage, le contraire de la peur est l'amour. L'antidote de la peur est l'amour, donc restez concentré sur l'amour, là où l'attention va les flux d'énergie, rappelez-vous qu'il est très important que vous vous en souveniez. Donc, portez votre attention sur quelque chose que vous aimez, soyez dans un état de gratitude, permettez à votre propre énergie de s'élever et de résonner à ce niveau thêta parce que c'est la fréquence de la gratitude et la compassion est la fréquence à laquelle nous voulons résonner parce que c'est à ce moment-là que nous sommes capables de la matérialiser et de la créer. Cela nous renforce lorsque nous sommes dans cet état de gratitude et de compassion. Ce qui vous arrive n'a pas d'importance, il n'est pas important, il n'a aucune signification. La seule chose qui est importante, c'est la façon dont vous y réagissez, la façon dont vous réagissez à cela, c'est ce dont je veux me souvenir, en me concentrant sur le fait que ce n'est pas important ce qui vous arrive, ce qui est important c’est ce qui arrive, la façon dont vous réagissez à cela, ce qui vous est arrivé, c'est la seule chose qui est importante, d'accord ? N'abandonnez jamais, continuez toujours à avancer, continuez à avancer, une étape après l'autre, et avant que vous ne le sachiez, vous accomplirez ce but, quel qu'il soit, et vous approcherez du but.

x
Éditer le texte

Merci d'entrer le mot de passe que vous avez indiqué à la création du texte.

x
Télécharger le texte

Merci de choisir le format du fichier à télécharger.