Posté le 28 février
Télécharger | Reposter | Largeur fixe

Nos programmes d'études dans les écoles publiques, le milieu universitaire de premier plan, les programmes télévisés, les productions hollywoodiennes et les organisations de défense comme l'ADL, ou la ligue de défense américaine, ont tous passé beaucoup de temps à détailler cet événement unique de l'histoire afin qu'aucun d'entre nous ne l'oublie jamais.
Avec l'intention déclarée que notre passé ne se répète pas alors que notre avenir incertain se profile devant nous. Effctivement, nous apprenons de l'histoire, donc nous ne répétons pas les mêmes erreurs.
En plaçant l'éducation à l'holocauste au premier plan de nos programmes scolaires et de nos médias, il est curieux pour moi que ce petit détail sur l'holocauste ait été commodément évincé de la conversation. Aujourd'hui nous allons parler d'un livre intitulé " les cinq cheminées".
Se déroulant lors la seconde guerre mondiale et écrit par une femme juive nommée Olga, une survivante d'Auschwitz.Sson mari était le directeur d'un hôpital en roumanie sous l'occupation allemande, avant qu'Olga ne soit prisonnière, elle travaillait à l'hôpital en tant qu'assistante chirurgicale de son mari. Un jour, les SS ont appelé le mari d'Olga au poste de police pour l'interroger, ils l'ont accusé de boycotter les produits pharmaceutiques allemands dans sa clinique.
Les SS ou le Schutzstaffel était un organisation paramilitaire sous Hitler, et il a été documenté dans le récit d'Olga que les représentants pharmaceutiques de l'entreprise allemande Bayer étaient secrètement membres des SS et avaient construit une grande unité souterraine d'espions.
Oui en effet c'est le même Bayer que celui qui a maintenant fusionné avec Monsanto. Monsanto, qui est responsable de l'agent orange, du roundup, tout un tas de cancers et de décès, et vous savez, qui a maintenant le contrôle de l'approvisionnement alimentaire mondial.
Après l'interrogatoire le mari d'Olga n'est pas rentré chez lui, et quand elle a demandé aux SS ce qui lui était arrivé, ils ont dit qu'il avait été mis au travail dans une autre clinique, et que la famille était invitée à le suivre et lui ont assurée qu'il n'y avait absolument rien à craindre.
Olga a pris la décision fatale de rassembler ses parents et ses enfants qui sont ensuite allés à la gare pour y retrouver leurs voisins et leurs collègues, puis ils ont été poussés dans des wagons à bestiaux et emmenés à Auschwitz, qu'Olga a décrit comme un camp de travail et de mort où de nombreuses usines de guerre fonctionnaient.
C'est évidemment une histoire tragique, mais de nombreux aspects des souvenir qu'Olga a eu à Auschwitz m'ont frappée. Elle se souvient que les femmes parmi lesquelles elle travaillait n'étaient pas seulement juives, elles étaient là parce qu'elles étaient gitanes, ou qu'un soldat allemand avait été tué dans leur ville, ou qu'elles étaient au mauvais endroit au mauvais moment et avaient été enlevées. Mais la plupart des femmes n'avaient aucune idée de la raison pour laquelle elles étaient là. Victimes des circonstances je suppose.
Olga a dit que près de 80% des gens à Auschwitz étaient des gentils car la plupart des juifs auraient été tués à leur arrivée. Olga se souvient qu'une mystérieuse poudre était saupoudrée sur leur nourriture chaque jour pour arrêter leur cycle menstruel, et atténuer leurs réponses hormonales, ce qui les rendait finalement infertile. Les Allemands étaient apparemment déterminés à empêcher la diffusion de fausses nouvelles et de désinformation car, pour avoir diffusé de fausses nouvelles dans le camp, les prisonniers étaient pendus. Mais finalement, grâce à son expérience antérieure à l'hôpital, Olga a commencé à travailler dans le service médical d'Auschwitz, et a pu être témoin de première main de certaines pratiques atroces.
Nous avons tous entendu parler des expériences menées sur des jumeaux par le tristement célèbre Dr. Mengele, mais ce que je trouve le plus remarquable dans le récit d'olga, c'est l'expérimentation pharmaceutique sur des cobayes humains à l'époque où elle était là-bas. L'entreprise allemande Bayer envoyait des médicaments en flacons sans étiquette pour indiquer leur contenu, une fois, Bayer a acheté 150 femmes à l'administration du camp et a expérimenté sur elles des médicaments inconnus, peut-être pour des tests hormonaux.
Olga décrit une femme française nommée Georgette qui a été utilisée comme cobaye dans des expériences de stérilisation, et quand olga l'a vue plus tard à l'hôpital, Georgette n'était plus une femme, donc ces expériences visaient à faire hommes des femmes et femmes des hommes. Olga a été témoin de nombreux décès par injection, avec un flacon injecté directement dans le cœur.
Apparemment ils étaient de friands de cette méthode à Auschwitz, en outre Olga dit que des vaccin étaient envoyés au camp, je cite : "ces deux-là avaient été des cobayes et améliorés, ces victimes ont été choisies parmi les prisonniers politiques français, en particulier les membres de la résistance française dont les Allemands voulaient se débarrasser." fin de citation.
En d'autres termes, ils ont testé des vaccins sur ceux qui leur étaient politiquement opposés. Olga a relayé qu'elle avait entendu dire que la raison de toutes ces expérimentations était je cite "qu'il y avait une raison géopolitique à ces expériences, si elles pouvaient stériliser tous les non Allemands encore en vie après leur guerre victorieuse, il n'y aurait pas de danger de nouvelles générations de peuples inférieurs. En même temps les populations vivantes pourraient servir d'ouvriers pendant environ 30 ans. Après cette période la population allemande excédentaire aurait besoin de tout l'espace dans ces pays et les inférieurs périraient sans descendants." fin de citation.
Pour conclure : nous avons des anecdotes de vaccins utilisés sur des populations de cobayes, morts par injection, nous avons des produits pharmaceutiques saupoudrés dans l'alimentation pour contrôler les hormones sexuelles afin qu'une population ne puisse pas se reproduire, nous avons une inversion de genre par injection hormonale, combinée avec une alimentation et une eau contaminées, et pour courroner le tout, nous avons les fausses nouvelles punissables de mort.
Tout cela commence-t-il à sembler familier ?
Alors que la même entreprise à laquelle ce livre fait référence à de nombreuses reprises avait des agents travaillant comme espions et des agents de la police secrète à l'époque. Il est spécifiquement dit que Bayer a envoyé des flacons non étiquetés pour la mort par injection dans les camps.
Bayer à cette époque, faisait partie d'un cartel chimique géant connu sous le nom de IG Farben. IG Farben était le deuxième plus grand actionnaire de rockefeller standard oil et le plus grand donateur de la campagne d'adolf hitler, bien que de nombreux scientifiques éminents et figures de proue de IG Farben étaient juifs.
Bayer a utilisé auschwitz comme terrain d'essai pour la modification génétique, des expériences chimiques, pharmaceutiques, et des essais de vaccins sur des prisonniers.
Et après que bayer ait mené ces expériences comme des essais de vaccins, ils ont ensuite recueilli les corps pour l'autopsie, et oui, finalement, certains des scientifiques d'IG Farben ont été jugés pour leurs crimes de guerre lors des procès de nuremberg, et après avoir condamné d'éminents scientifiques à des emprisonnements incroyablement courts, un bon nombre de ces scientifiques allemands ont été transférés d'allemagne aux états-unis, dans le cadre de ce que nous appelons aujourd'hui l'opération paperclip, ce qui leur a donné une nouvelle identité et les a installés à des postes de pouvoir au sein du gouvernement des états-unis, à la tête de la nasa, de la cia et des programmes de guerre biologique.
Mais ne vous méprenez pas, je ne dis pas qu'il y a une poussée moderne pour la suprématie allemande, ce n'est pas ce que je suis. Si c'était la vérité, on pourrait supposer que vous ne pourriez pas du tout parler des Allemands sans être fermé ou censuré, et, personnellement, ce n'est pas mon expérience.
Mais ce que je dis, c'est que nous sommes censés nous souvenir constamment de l'holocauste et en tirer des leçons, mais aussi ignorer les principales leçons de cette période.
En ce moment, les passeports vaccinaux sont en route dans de nombreux pays, où la vaccination contre le covid sera probablement obligatoire pour les voyages et le travail, l'Israël rend même obligatoire la vaccination pour les activités de base, comme aller au magasin.
Comment cela est-il possible si l'histoire des Juifs est truffée d'anecdotes sur les vaccins utilisés pour les tuer, comment achètent-ils des aliments contrôlés par ceux-là mêmes qui s'acharnaient à manipuler les hormones par le biais de l'alimentation et des médicaments, dans le but de stopper totalement la fertilité.
Pouvez-vous croire qu'ils laissent ces personnes contrôler l'approvisionnement alimentaire mondial ? Comment cela est-il arrivé ? Comment défendre cela ? Comment défendre une société comme Bayer Monsanto qui existe toujours et qui a tellement de contrôle sur notre vie quotidienne ? Comment défendre la vaccination obligatoire alors qu'il y a moins de 100 ans, les vaccins étaient utilisés comme des injections mortelles ? La conformité étant fabriquée par la crainte d'un virus avec un taux de survie de 99%, les leçons de l'histoire sont oubliées, mises de côté en échange d'un faux sentiment de sécurité, si nous sommes censés tirer les leçons de l'histoire afin que le passé ne se répète pas, que sommes-nous tous en train de faire ? Et pourquoi l'ADL n'en parle pas ?

x
Éditer le texte

Merci d'entrer le mot de passe que vous avez indiqué à la création du texte.

x
Télécharger le texte

Merci de choisir le format du fichier à télécharger.