Posté le 2 avril
Télécharger | Reposter | Largeur fixe

L'ARNaque

Chapitre I la course aux tests

La première vague de COVID est terminée. Le Monde s'organise sur la base des anciennes organisations. L'OMS qu'on a suivi dans ses tâtonnements constants, qui a rendu l'utilisation des tests massifs PCR quotidienne le 16 mars par un appel de Tedros Adhanom Ghebreyesus prend le leadership.
https://www.theguardian.com/world/video/2020/mar/16/test-test-test-who-calls-for-more-coronavirus-testing-video
https://www.who.int/fr/director-general/speeches/detail/who-director-general-s-opening-remarks-at-the-media-briefing-on-covid-19---16-march-2020
Elle créer l'ACT Accelerator, l'UE se raccroche à ce projet qui vise à s'occuper de la vaccination des traitements et du diagnostique.
Mais qui finance cette organisation ?

La fondation Gates selon ce graphique est seconde contributrice derrière les Etats Unis, mais il faut savoir que cette même fondation finance aussi Gavi, entre 150,000,000 et 300,000,000 dollars chaque année. Gates est donc donateur majoritaire de l'OMS.
Les Etats Unis, ont actuellement le dr.Fauci à la Santé, présent depuis le début de la crise et grand ami de Gates.
Qui paie le bal mène la danse...

Début mai 2020 BIOSYNEX (et son équipe de voyants) relocalise une usine en France pour produire 5,000,000 de test antigéniques par mois.
https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/coronavirus-le-fabricant-de-tests-biosynex-relocalise-une-partie-de-sa-production-en-alsace-1588500673

Le Monde suit les conseils de l'OMS et est lancé dans une course aux tests digne de la course vers la lune.
C'est un feu d'artifice de courbes pcr toujours croissantes, USA, Inde, Russie, Grande-Bretagne, France,... l'argent de la sécurité sociale part en fumée dans les narines du contribuable.
Des mesures sont prises en France.
Le 18 mai 2020 la HAS (haute autorité de santé) recommande la pratique des tests rapides d'orientation diagnostique de la COVID-19 (TROD COVID) en ambulatoire, par les médecins et les pharmaciens d'officine.
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3185170/fr/la-has-se-prononce-sur-les-tests-serologiques-rapides-tdr-trod-autotests-dans-la-lutte-contre-le-covid-19
27 mai un arrêté permet le remboursement des tests sérologiques en milieu hospitalier.
https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000041923558/
En juin, on pose un protocole covid qui interdit l'utilisation des antibiotiques pour les patients détectés covid.

Le 30 juin Federgy et l'Union des groupements de pharmaciens d'officine (UDGPO), lancent, un ultimatum au ministère de la santé : Si l'autorisation de pouvoir distribuer les Trods n'est pas donnée « dans les plus brefs délais », les groupements arrêteront de distribuer les masques du stock de l'Etat.
Le 10 juillet un arrêté du gouvernement autorise ces TRODs « les représentants de médecins et de biologistes ont fait part de leur avis défavorable vis-à-vis de cette pratique de dépistage, estimant que ces TROD ne s'inscrivent pas dans le parcours individuel de prise en charge des patients par les médecins. » source Vidal
Les pharmaciens peuvent dorénavant réaliser ces Tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) non remboursés.
https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000042106233/
Dans le milieu des boursicoteurs c'était très attendu.

1,000,000 de tests de chez AAZ, NG Biotech, Biosynex sont mis à disposition des pharmaciens.
Biosynex prend très vite 40% du marché.
"[Biosynex] affirme détenir environ 40 % de parts de marché avec près de 7 000 officines clientes en direct et un millier via les groupements. Plus de 400 000 tests leur ont ainsi été distribués depuis une dizaine de jours. Une majorité de pharmacies se sont donc munies de ces tests."
Après une transaction réussie sur une filiale de Nestlé, ils pénètrent le marché américain.

Le 9 septembre, Veran prend l'initiative d'utiliser en hôpital ces nouveaux tests rapides, les tests antigéniques. Il le fait deux jours avant que l'OMS ne sortent officiellement des consignes pour les utiliser le 11 septembre.

Ce même 11 septembre Macron se met en avant lors du Conseil de défense et on apprend qu'il a sermonné son ministre : «Un million de tests par semaine, c’est bien beau, mais si les résultats arrivent trop tard, ça ne sert à rien. » Vu l'opacité de ce conseil, la fuite est bien entendue orchestrée.
Le gouvernement français passe une commande de tests antigéniques. Il achète pour 5,000,000 de tests viva diag de la société VivaChek Biotech pour début octobre. On apprend que ces tests seront déployés en concertation avec l'Allemagne...
Je n'ai pas réussi a retrouver l'évaluation française de Viva diag mais elle existe peut être.
Quoiqu'il en soit le test a été évalué par KU Leuven une université en Belgique environ 3,000,000 de $ depuis 2017 donnés par Gates et sa compagnie, et par FIND une société d'évaluation sponsorisé par l'UE, la fondation Gates et nombre de ses sociétés écrans qu'elle autofinance, UNITAID, CEPI, GAVI,OMS, Global fund.
https://www.vivachek.com/fr/news/new200710.html
FIND codirige le pilier diagnostique de l'ACT Accelerator, « une collaboration révolutionnaire visant à réduire les décès et les maladies graves grâce au développement accéléré, à l'allocation équitable et à la diffusion à plus grande échelle des tests COVID-19, traitements et vaccins, protégeant ainsi les systèmes de santé et rétablissant les sociétés et les économies. » Source Find


Le 2 octobre le Pr Pawlotsky. Chargé de l'étude de plusieurs tests antigéniques à l'HPHP déclare que ces tests auront surtout «une utilité dans les barnums, le dépistage de masse».
7 octobre 2020 le test français Biosynex est testé par l'HPHP « Aucun des TROD antigéniques testés ne remplit les conditions de sensibilité attendues pour une utilisation diagnostique en remplacement de la PCR chez des sujets symptomatiques (sensibilité globale de l’ordre de 60% par rapport à la PCR pour les tests les plus sensibles).-Les tests ABBOTT, BIOSYNEX et AAZ ont fait la preuve dans cette étude des meilleures performances en matière de sensibilité,de spécificité et de valeurs prédictives, compatibles avec leur utilisation dans le cadre de dépistages de masse en populations à faible prévalence (aéroports à l’arrivée, universités, entreprises, collectivités, etc). »
Testé sur des échantillons conservés.
« Dans ce contexte, les TROD antigéniques permettent d’identifier avec une excellente valeur prédictive les sujets non infectés, et de détecter de façon sensible les sujets infectés avec une forte charge virale, c’est-à-dire les sujets les plus contagieux, afin d’identifier les sujets contacts et de briser les chaînes de contamination.Il est rappelé que, pour des raisons réglementaires, les résultats des TROD positifs doivent faire l’objet d’une confirmation par PCR. »
On sait déjà à cette date que l’utilisation des tests antigéniques à des températures trop basses peut entraîner des résultats faussement positifs.

Le 9 octobre la HAS, la haute autorité de santé, émet son avis sur les tests antigéniques. Toutes les recommandations faites par l'HPHP pendant les évaluations des tests antigènes sont bafouées.
Le test antigénique positif n'a pas besoin d'être vérifié par un pcr, le test pcr négatif devra être vérifié par un test antigénique.
A partir de là l'HAS est totalement compromise. Ce qui est covid doit rester covid, ce qui ne l'est pas doit le devenir.

Début octobre souvenez vous, c'est la panique. Les labos sont dépassés, les pcr mettent trop de temps à être examinés. Les tests antigéniques gagnent en importance.
Les premiers clusters apparaissent, dans les Ehpads. dans les abattoirs où ils sont vite signalés car ce sont, depuis le 3 août 2020, des lieux sensibles sous haute surveillance où l'on fait du test préventif.
La courbe des positifs explose depuis le 3 octobre, c'est la panique le covid est partout...
Mais nous avons de la chance, la courbe de la mortalité elle s'élève peu, bien piteusement par rapport à la première vague. Nous avons eu de la chance, un covid plus faible, peut être un mutant.
OUF.

Depuis septembre, des dis-fonctionnements sont signalés sur viva Diag et le 14 décembre, l'Etat réagi soudain. Attention aux « test chinois » viva diag, ils sont défectueux semblent faire de trop nombreux faux positifs. Nous ne comprenons pas comment ce test est arrivé sur le marché (je rappelle que c'est un achat Veran à 5,000,000) Nous donnerons des consignes plus tard. Dans les faits le labo Vivachek rappellera sa marchandise le 31 décembre. Veran et Salomon vont faire effacer toute trace du surplus de positif obtenus (de faux positif) des courbes pendant cette période de noël, celle ou papi et mami devaient rester dans la cuisine, vous vous souvenez ? Supprimé pour non pertinence. L'ANMS semble avoir fait disparaître le dossier Viva diag de cette époque.

20 mn débunquera les questionnements complotistes, « viva diag n'était qu'une petite partie des tests utilisés, non il n'y a pas vraiment eu de faux positifs durant cette période »... patati patata.
Bon Veran en avait quand même pris pour 5,000,000 utilisés entre octobre et le 31 décembre, les tests les moins chers et les plus vendu pendant 2 mois.

Néanmoins ils ne débunqueront pas le fait que Vivachek la compagnie qui vend Viva diag n'est pas chinoise, c'est une entreprise américaine qui fait fabriquer ses tests en Inde et en Chine.

Oui mais voilà en janvier Biosynex la boite française qui faisait 40% des ventes d'antigéniques rappelle deux lots de son test Covid-19 Ag BSS pour des résultats « faussement positifs »
Et en février ils rapatrient un troisième lot pour les mêmes raisons.

Dans des conditions de froid ou et d'humidité les tests antigéniques font des faux positifs. Depuis septembre ils sont fait dans des barnums à l'extérieur, dans le froid et l'humidité de l'automne et de l'Hiver.

Un essai a montré sur de véritables humains que 12,8% des tests antigéniques effectués lors de ce tests étaient des faux positifs.
Et quand on revient en arrière qu'on remonte et qu'on démonte les articles apocalyptiques de la presse régionale, on s'aperçoit que la majorité des clusters n'étaient que l'accumulation de faux positifs provoqués par des campagnes orchestrées avec des outils de détection défaillants. Vitré maison de retraite, Abattoirs, des tests et des faux positifs.


Ces tests antigéniques seraient décidément beaucoup plus intéressant que les pcr si on avait l'étrange idée de tricher et de faire avec une vague de faux positifs.

x
Éditer le texte

Merci d'entrer le mot de passe que vous avez indiqué à la création du texte.

x
Télécharger le texte

Merci de choisir le format du fichier à télécharger.