Posté le 11 mai
Télécharger | Reposter | Largeur fixe

Ce post est de tiffany, il dit "lisez même si c'est long"
Jackson wyatt est né le 18 avril à 16h, 3 kilos 9, 50cm, après un grand travail d'accouchement.
J'ai eu exactement 60 secondes avec lui après la naissance avant qu'ils ne l'emmènent pour d'autres tests -auxquels je m'attendais- après mon retour dans ma chambre quand le cardiologue est venu et nous a dit que Jackson avait l'air en pleine forme et que son niveau de saturation en oxygène était de 90, ce qui est phénoménal pour un bébé avec une transposition des gros vaisseaux -qui est comme une malformation cardiaque avec laquelle il est né- et il n'était pas sûr s'ils allaient le transporter à l'hôpital pour enfants de phoenix cette nuit-là ou au matin, et n'était même pas sûr s'il allait avoir besoin d'un hélicoptère.
Peu de temps après l'infirmière m'a dit que j'avais été testé positive au covid, je n'ai pas le covid, je ne suis pas malade, je n'ai été exposé à personne avec le covid. Je l'ai eu en décembre mais n'ai jamais été testée pour cela.
Ils nous ont traités différemment à partir de là.
Vers 18h, j'ai continué à demander des nouvelles jackson et n'ai pas eu de réponse.
Enfin à presque 20h, nous avons reçu un appel de son médecin disant que Jackson avait l'air bien et n'avait pas besoin d'intervention supplémentaire ou une intervention en chambre, -mettre un ballon dans son cœur- comme ils le pensaient qu'ils pourraient avoir besoin de faire.
Quand nous avons demandé où il était, on nous a dit que Jackson était déjà à l'hôpital pour enfant de Phoenix et qu'il avait été transporté à 18h15.
Ils l'ont transporté dans un autre hôpital 2h avant sans le consentement parental ou même une notification aux parents.
Nathan -qui, je suppose, est son mari- est immédiatement parti et a dépensé 200$ pour obtenir un test covid rapide de 24h pour qu'il puisse être avec Jackson à l'hôpital.
Au moment où il est arrivé à 22 h, Jackson était seul sans défense depuis presque 6h ! On a dit à Nathan que très probablement, si j'obtenais un test PCR négatif, qui l'emporterait sur le test rapide je serais autorisée à l'hôpital.
J'ai alors quitté l'hôpital à 22h et je suis allée dépenser 400$ pour faire un test PCR.
Il n'y a presque pas de pire sentiment de vide que d'accoucher et de rentrer à la maison les mains vides.
A midi le lendemain, j'ai eu mon test de PCR négatif, et je suis retournée à l'hôpital où j'ai rencontré mon fils pour la première fois, après avoir accouché 24h avant.
En 10 minutes, des supérieurs de l'hôpital sont arrivés dans notre chambre avec la sécurité pour nous informer qu'ils n'accepteraient pas mon test négatif et que je devais quitter l'hôpital pendant 10 jours avant d'être autorisé à revenir, pour être avec mon bébé.
Je n'ai pu tenir Jackson que pendant 5 minutes avant d'être expulsé de l'hôpital pendant 10 jours.

Je ne partage normalement pas d'histoires comme celle-ci sur ma chaîne youtube, je pense qu'elles peuvent créer un sentiment d'impuissance, et mon conseil à cette femme aurait été de faire valoir ses droits.
Je sais que tout le problème de la malformation cardiaque rend les choses un peu plus compliquées, mais en aucun cas après avoir accouché, elle devait être obligée d'avoir le résultat du test covid, être mise en quarantaine de son fils, son fils emmené dans un autre hôpital sans son consentement, dans son dos, sans signature, et puis forcer à une quarantaine pendant 10 jours supplémentaires ! Les heures après la naissance sont si importantes pour la santé de votre bébé et vos liens avec votre bébé. J'étais vraiment inquiète que le même scénario arrive à une amie qui a accouché a peu près au même moment, et il y avait des rumeurs venant des hôpitaux d'Atlanta, selon lesquelles... dès qu'une mère entre pour accoucher, les deux parents sont testés pour le covid avant même la naissance du bébé.
Si votre test revient positif, si le test d'un des deux parents est positif, vous seriez mis en quarantaine du bébé pendant x nombre de jours.
Et je ne sais pas vous mais ça ressemble beaucoup à un kidnapping pour moi, comme ce que cette maman a vécu avec son enfant transporté dans un autre hôpital sans même qu'elle sache, quelques heures après la naissance.
Et c'est un problème pour les femmes enceintes en ce moment, elles doivent s'inquiéter à propos de ça.
Je veux dire, voici ce que j'ai à dire sur ma propre expérience d'accouchement.
Ce n'était pas si mal, parce que je n'avais pas à porter un masque tout le temps, et pour moi, d'avoir dit ça... la barre est si basse... "je n'ai pas eu à porter de masque et étouffer en donnant naissance" super ! Quelle bonne expérience, super !
Alors si vous êtes une mère sur le point d'accoucher à l'hôpital sachez que vous ne pouvez pas être retenue contre votre volonté, ils ne peuvent pas vous kidnapper votre enfant, vous êtes le seul avocat de votre enfant, vous ne pouvez pas vous asseoir et attendre que quelqu'un d'autre le soit, si vous ressentez certaines choses et que vous êtes poussée dans une direction que vous ne voulez pas prendre.
Vous pouvez contre l'avis d'un médecin, vous devez signer des papiers, mais vous savez que vous pouvez également obtenir un avocat et il peut gérer cela pour vous.
Alors j'ai lu l'histoire, je me sens vraiment mal pour cette dame. Je ne veux plus lire d'histoires comme celle-ci, elles me brisent le coeur, et je ne veux pas les mettre sur ma chaîne, elles sont terribles, mais toute cette tyrannie médicale... prend une telle direction, vous voyez juste que l'on fonce dans le mur, et vous pouvez dire à tout le monde de ralentir un peu pour ne pas s'y fracasser, mais combien vont écouter ?
J'espère que certaines personnes écoutent et... parce que si vous n'en dites pas assez, cela suffit, et vous ne vous défendez pas vous-même ou vos enfants, personne d'autre ne le fera à votre place.

x
Éditer le texte

Merci d'entrer le mot de passe que vous avez indiqué à la création du texte.

x
Télécharger le texte

Merci de choisir le format du fichier à télécharger.