Posté le 16 mai
Télécharger | Reposter | Largeur fixe

Bonjour tout le monde, la World Freedom Alliance a crée une campagne incroyable appelée "printemps européen, espoir et responsabilité". Une partie de cette campagne, est d'envoyer des "avertissement de responsabilité" à tous les premiers ministres et les ministres de la santé de chaque pays. Cette lettre est téléchargeable sur le site WorldFreedomAlliance.org, et vous pouvez toujours le faire, aujourd'hui est le dernier jour. Nous espérons que d'ici le 15 mai, nous aurons une avalanche de réponses des premiers ministres, des présidents et des ministres de la santé du monde entier.
Aujourd'hui j'ai donc envoyé cet "avertissement de responsabilité", au premier ministre de la Finlande, Sanna Marin, ainsi qu'au ministre de la santé. Je vais vous lire le contenu de cette lettre.
Elle a été écrite par Maneka Helleberg haute responsable de la World Freedom Alliance, Dolores Cahill présidente de la World Freedom Alliance, Heiko Schöning vice-président de la World Freedom Alliance et Mads Palsvig trésorier de la World Freedom Alliance.

Déclaration et avertissement de responsabilité. La présente déclaration de responsabilité, légale et conforme à la loi, est destinée à être utilisée comme preuve en justice si nécessaire, et a pour but de vous éclairer et vous protéger contre toute attaque au civil et au pénal en rapport avec vos actes et déclarations concernant les actions découlant de la prétendue pandémie de sars-cov-2 qui sont et ont été prises dans le monde entier afin de prétendument contrôler sa propagation et ses effets.

Avertissement 1 :
Il n'y a pas de preuves qui soutiennent un état d'urgence médical lié au sars-cov-2. Des traitements et des traitements préventifs pour des symptômes de type grippal et la maladie, auraient dû être rendus disponibles à tous les patients. Empêcher les malades d'avoir accès à ces traitements cause des dégâts qui auraient pu être évités. Lorsque des préventions et des traitements efficaces sont disponibles, il n'est pas nécessaire de prendre des mesures d'isolement dans le monde entier, comme le port de masques, le quarantaine, la thérapie génique ou les vaccins, l'ATC.

2 :
Y a-t-il des preuves que le sars-cov-2 a été isolé et validé par des groupes indépendants dans le monde entier ?

3 :
La plupart, sinon la totalité, des thérapies géniques ou des vaccins à base d'ARNm ne sont pas en cours d'essais cliniques. Ils sont expérimentaux, il y a des preuves qu'il y a eu des effets indésirables significatifs et des décès dans le monde entier. Et nous craignons que les répercussions négatives à long terme puissent causer des dommages, des blessures et des pertes significatives.

4 :
Toute contrainte exercée sur les personnes pour qu'elles prennent la thérapie génique ou les vaccins sars-cov-2 ARNm, qu'elle provienne directement de la législation gouvernementale ou indirectement des instructions de la police ou de l'armée, comme les passeports covid-19, ou par des injections forcées, ou des injections coercitives, sans le plein consentement, le consentement libre et le consentement éclairé, est illégale, immorale et contraire à l'éthique.
Toute sanction pour refus des injections ou vaccinations, ainsi que toute mesure de coercition, et la mise en œuvre d'injections ou vaccinations forcées et coercitives doivent cesser immédiatement.

5 :
Les violations de nos droits et libertés inaliénables, par les lois dites pandémiques, sont inutiles, infondées, inconstitutionnelles, antidémocratiques, illégales, criminelles et peuvent engager la responsabilité de ceux qui les appliquent et de ceux qui les promeuvent pour les dommages, les pertes et/ou les blessures causés, et doivent cesser immédiatement. Des actions civiles peuvent être engagées immédiatement, pour des dommages causés par, des injections ou des vaccinations forcées et incoercibles.
Les atteintes à nos droits et libertés inaliénables, telles que le port de masques, la distanciation sociale, les restrictions de voyage et de travail, les injections ou vaccinations, le micro-puçage, les quarantaines, l'assignation à résidence, sont illégales.

6 :
La censure directe et indirecte, concernant le sars-cov-2 et les questions connexes, que ce soit sous l'apparence de fact-checking, de reportages médiatiques faux ou trompeurs, d'omissions, de fabrications, de mensonges purs et simples, et de propagande de la part des gouvernements, des médias, des professionnels de la santé, des compagnies médicales ou pharmaceutiques, et de tout autre conspirateur, doit cesser immédiatement. Ou accepter l'entière responsabilité et la culpabilité pour la négligence, le mal et les blessures, causés aux hommes et aux femmes.

7 :
Si ces actes sont jugés illégaux et criminels, les crimes commis par les individus, les sociétés, les gouvernements, les organisations, et les hommes et femmes agissant dans n'importe quel rôle ou capacité, concernant la déclaration ci-dessus, sont des crimes contre l'humanité.
Le non-respect de cette déclaration et de l'avis de responsabilité, la non cessation immédiate de tous les actes illégaux, les actes criminels, les crimes et les délits contre les hommes et les femmes, d'ici le 15 mai 2021, peut entraîner des poursuites pénales contre tous les auteurs et/ou des actions civiles, sur la base de la constitution et de la législation pénale de chaque pays, ainsi que de la déclaration universelle des droits de l'homme, y compris, mais sans s'y limiter, la poursuite de l'application du programme de vaccination Sars-Cov-2. Les auteurs d'actes illégaux et de crimes contre la population seront traduits en justice dans les plus brefs délais.

8 :
Nous vous demandons de fournir des preuves de ce qui suit :

a : le sars-cov-2 a été isolé avec succès
b : les injections/vaccins sars-cov-2 ont été testés entièrement afin d'assurer la sécurité de tous les receveurs.
c : les injections/vaccins contre le sars-cov-2 protègent de l'infection par le sars-cov-2
d : les injections/vaccins sars-cov-2 ne causent pas plus de mal que de bien et ne provoquent pas d'effets indésirables significatifs, ni de décès chez les receveurs des injections/vaccins.
e : les injections/vaccins sars-cov-2 n'ont pas causé ou conduit à des milliers de décès de personnes ayant reçu les injections/vaccins.

En cas de refus ou de négligence de votre part dans un délai de 14 jours à compter de la date de la présente notification de responsabilité, cela sera considéré comme votre première faute.

9 :
En l'absence et ou refus de votre réponse, et de réponses à ce paragraphe 8 ci-dessus dans le délai stipulé, votre silence est valablement pris comme votre assentiment, accord et reconnaissance de :

a : Votre contribution et participation directe ou indirecte, consciente ou inconsciente au programme sars-cov-2, vous rend complice, d'avoir coûté et causé des dommages, c'est-à-dire des effets secondaires graves et même la mort.
b : Vous êtes légalement responsable et coupable, pour vos actions, ainsi que pour vos actions en conjonction avec d'autres, concernant les programmes d'injections/vaccination et de confinement.
c : Nous pensons que vous risquez d'être responsable si vous ne prenez pas les mesures appropriées pour tenter de prévenir les dommages, les blessures et toute perte pour les hommes, les femmes, les enfants, les futures mères et leurs bébés ou la population.
d : Toutes les indemnités, garanties, législations et protections qui vous sont accordées en relation avec les dommages et blessures causés aux personnes ordinaires, victimes des vaccins sars-cov-2, sont annulées, si vous reconnaissez votre responsabilité personnelle, votre culpabilité, votre vulnérabilité et votre obligation de rendre des comptes pour chaque personne lésée par un vaccin Sars-Cov-2.

Naturellement, si vous nous exprimez par écrit, en temps voulu, et avant le 15 mai 2021, que toutes les injections/vaccins Sars-Cov-2 sont retirés, et que tous les programmes d'injection/vaccination Sars-Cov-2 sont immédiatement terminés, qu'aucun programme de vaccination sars-cov-2 ou autre programme sinistre de ce type, ne sera envisagé ou créé par les gouvernements de quelque pays que ce soit.
Nous nous retirerons immédiatement de la procédure et ne poursuivrons aucun litige contre vous. Le retrait du litige s'applique également si, dans le délai imparti, vous choisissez de soutenir officiellement cet appel. Nous espérons que cet avis clarifie nos dispositions à l'égard de vos différents programmes et agendas d'injections/vaccination. Prenez note, vous avez été justement et équitablement notifiés et avertis.


Voici donc ce qui se passe : ces lettres sont envoyées à tous les bureaux de tous les États, et nous les tenons pour responsables. S'ils ne répondent pas à ces lettres, il y aura des poursuites pénales dans le monde entier. A chaque personne qui est complice de ce crime contre l'humanité.

x
Éditer le texte

Merci d'entrer le mot de passe que vous avez indiqué à la création du texte.

x
Télécharger le texte

Merci de choisir le format du fichier à télécharger.