Posté le 17 juillet
Télécharger | Reposter | Largeur fixe

Une preuve qui met fin à la narration du Sars-CoV-2 Prof. Sucharit Bhakdi

Source : https://brandnewtube.com/watch/quot-proof-that-puts-a-end-to-the-sars-cov-2-narrative-quot-professor-sucharit-bhakdi_895vxLrSVgHYH7y.html

Prof Sucharit Bhakdi 00:00
La bonne nouvelle aujourd'hui est que des publications scientifiques viennent de paraître qui mettent fin à toute la narration. Ce que l'on nous a fait croire jusqu'à présent, c'est que le virus SRAS-CoV-2 est si nouveau que notre système immunitaire ne le reconnaît pas. Par conséquent, lorsque le besoin s'en fera sentir, le système immunitaire ne réagira pas à temps par la production d'anticorps, qui pourraient nous sauver la vie. Et c'est pourquoi nous devons être vaccinés. C'est pourquoi le monde entier doit être vacciné. Or, les publications scientifiques parues ces dernières semaines, comme je l'ai dit, mettent fin à ce récit car il s'avère que le virus Corona, SARS-CoV-2 et ses descendants ne sont pas si différents des anciens coronavirus normaux qu'ils ne seraient pas reconnus par le système immunitaire.


Je vais essayer d'expliquer cela à l'aide de ce tableau. C'est le système immunitaire, et le système immunitaire peut fabriquer de nombreux composants, l'un d'entre eux étant les anticorps que le système immunitaire fabrique lorsqu'il rencontre un nouvel adversaire, un virus. Selon que le système immunitaire se souvient avoir déjà vu ce virus ou non, la réponse sera lente. La première réponse est toujours lente, il faut environ quatre semaines pour que les anticorps soient fabriqués, et ces anticorps sont appelés immunoglobulines M (IgM). Si, toutefois, le système immunitaire a déjà vu ce virus et s'en souvient, car le système immunitaire a une mémoire, il fabrique rapidement d'autres anticorps, appelés IgG et IgA, qui sont des anticorps de rappel. Ces anticorps ont principalement deux fonctions. D'une part, s'il s'agit d'un virus que les anticorps sont censés combattre, ils peuvent essayer d'empêcher l'entrée du virus dans votre cellule. C'est ce que les anticorps de Corona sont censés faire. On les appelle anticorps protecteurs parce qu'ils empêchent la cellule d'être infectée par le virus. Si toutefois, la cellule est infectée, des lymphocytes sont présents dans les coulisses et reconnaissent que la cellule est infectée. Et ces lymphocytes tueurs ont pour mission de tuer la cellule. Ainsi, une fois la cellule tuée, l'usine à virus est détruite, le virus ne peut plus être produit, et vous vous levez et retournez au travail.


L'autre fonction des anticorps, une fonction majeure, est que si les anticorps sont dirigés contre une bactérie ou un champignon, ils se lient à la bactérie, ce qui active une autre branche du système immunitaire. C'est ce qu'on appelle le complément, car il complète l'action des anticorps et des leucocytes. Les leucocytes sont les cellules qui mangent. Ce sont des cellules qui sont dans votre sang et qui circulent tout le temps, et qui attendent que ces bactéries arrivent dans votre sang, soient enrobées par les anticorps, puis elles viendront les manger. Et c'est ainsi que vous êtes protégés par vos anticorps contre les bactéries. Nous avons donc deux branches principales du système immunitaire : les lymphocytes, qui ciblent les virus et les cellules infectées par des virus, et les leucocytes, qui agissent contre les bactéries. C'est comme la Navy et l'Air Force, Air Force, Navy, et les deux sont vraiment efficaces,car ils s'occupent en règle générale, de tous les virus auxquels vous êtes confrontés et de toutes les bactéries. La question est donc de savoir si notre système immunitaire est vraiment aveugle face au nouveau, soit disant nouveau, virus SRAS-CoV-2. On peut répondre à cette question très simplement. Pour cela, ce qu'il faudrait faire, c’est qu’il faudrait injecter ce virus ou le gène du virus dans l'organisme et voir combien de temps il faut au système immunitaire pour produire des anticorps contre ce gène. Et cela a été réalisé et publié par trois groupes de chercheurs américains indépendants au cours des dernières semaines et ont été publiés. Tout le monde peut consulter ces documents, et tout le monde devrait le faire car deux questions se posent. Premièrement, la réponse des anticorps était-elle rapide ou lente ? Ceci serait rapide, et ceci serait lent. 30 jours, 10 jours ou 5 jours ? Et si elle était rapide, les anticorps portaient-ils la bonne étiquette IgG IgA sont là seulement.


Alors, qu'en pensez-vous, je vais vous le demander ? Les Américains ont mesuré l'apparition des anticorps dans le sang chaque jour . Les personnes qui vous disent que vous devriez vous faire vacciner vont dire, bien sûr, qu'il s'agissait d'anticorps IgM parce qu'ils étaient aveugles. Mais en réalité c’est l’opposé. Tous les groupes ont découvert que tous ceux qui avaient été vaccinés répondaient par des anticorps IgG et IgA dans les jours suivant la vaccination, ce qui est la preuve absolue qu'il s'agit d'une réponse de rappel à quelque chose que le système immunitaire a reconnu. Vous vous demandez peut-être comment cela est possible ? La réponse est très simple. Regardez, voici la main, la main qui saisit le virus, voici la Spike. Et la Spike est celle qui saisit la poignée de la porte pour entrer. L'anticorps vient et se cale dans la mâchoire. Sa bouche est ouverte, comme un crocodile. Il empêche le crocodile de fermer sa bouche. Bien sûr, ce n'est pas tout à fait correct. mais c'est pour vous donner une image . D'accord  ? Maintenant, cette clé qui entre dans la bouche, n'est pas parfaitement ajustée, donc vous pouvez changer un doigt ou deux et elle entrera toujours. Et c'est la différence entre les coronavirus et les virus de la grippe, les virus de la grippe, la vraie grippe, d'accord, qui a vraiment causé des pandémies parce que les virus de la grippe peuvent changer complètement la main, de sorte que la main ressemble soudainement à ceci. Ok ? Et vos anticorps ne peuvent plus s'ajuster dedans. Mais c'est quelque chose que les Coronavirus ne peuvent pas faire. Ils ne le peuvent pas. Ils peuvent seulement changer la forme des doigts. Et ce n'est pas suffisant pour tromper le système immunitaire. C'est aussi simple que ça. Et cela s'applique à tous les variants. Donc, oubliez si quelqu'un vous dit que vous n'êtes pas immunisé contre les variants. Le fait est, bien sûr, que le système immunitaire ne gâche rien. Il garde ses anticorps dans un coffre, comme quand vous avez de l'argent à la banque, vous ne vous baladez pas en jetant votre argent par les poches, vous sortez l'argent de la banque quand vous en avez besoin. Et c'est ce qui se passe avec le système immunitaire. Et, chose étonnante, une autre publication en provenance du Danemark a montré que les vraies infections par le SRAS-CoV-2 font exactement la même chose. C'est-à-dire chez toute personne qui a eu une infection, même si elle est asymptomatique, vous savez aucun symptôme, le virus entre dans votre gorge, se multiplie un peu et est rejeté à nouveau. Mais même dans ce cas, le système immunitaire réagit en fabriquant des anticorps IgG et IgA, ce qui signifie que vous avez l'argent en banque. Cela signifie, chers concitoyens, que l'immunité collective est déjà présente, mais qu'elle est gardée sous clé comme un trésor. Mais elle peut être mobilisée tout instant. C'est comme un chien et son maître. Le chien est le système immunitaire. Le maître, dans ce cas, serait le virus. Très bien. Donc, dès que le virus s'approche de la maison, il revient [et] le chien sent que le virus arrive, il commence à remuer la queue, à aboyer, relâchant les anticorps pour dire bonjour au maître.


Donc vous voyez, ce virus entre toujours d'abord par la porte d'entrée, va dans votre gorge et il prend des jours pour se multiplier, il prend des jours pour se multiplier, et s'il se multiplie dans votre gorge, ça n'a pas d'importance. Il ne vous tue que s'il atteint vos poumons. Mais nous savons maintenant que ce temps est suffisant pour vous et moi ou n'importe qui d'autre, car les Danois ont montré que plus de 99 % des gens autour de nous ont ce trésor dans un coffre, ils ont le trésor, et ils peuvent mobiliser les anticorps IgG et IgA même lorsque ne se trouve que dans la gorge. N'est-ce pas là une merveilleuse nouvelle ? Je pense que cela nous fait prendre conscience que nous pouvons nous débarrasser de la peur de cette pandémie et retourner à notre monde merveilleux, retrouver nos amis, nos proches, leur donner la main et nous réjouir. La pandémie n'existe pas en tant que nouvelle maladie mortellement dangereuse.


Maintenant, la deuxième nouvelle que j'ai pour vous, c'est que cela va non seulement rendre la vaccination inutile, mais aussi dire que si la vaccination comporte un danger quelconque, elle doit être arrêtée parce qu'il n'y a aucun bénéfice, et si elle ne comporte qu'un danger, alors il est du devoir des médecins et des autorités de ne pas l’entreprendre. Maintenant, laissez-moi vous dire quelque chose de très, très alarmant. Si alarmant que cette nouvelle est tout aussi importante que la bonne nouvelle. Et cela vient aussi des publications qui viennent de paraître. Donc, nous allons revenir à ce tableau ici. Et je vous l’ai dit, chez les vaccinés, ils ont trouvé que les anticorps IgG et IgA sont venus immédiatement. Ensuite, ils ont attendu deux ou trois semaines, puis ils ont fait une deuxième injection aux gens. Qu'ont-ils vu ? Ils ont vu que les niveaux d'IgG et d'IgA ont immédiatement continué à augmenter, ce qu'un rappel est censé faire.


Cependant, maintenant, écoutez attentivement, regardez ceci. C'est la paroi d'un vaisseau, ceci est votre sang. On sait maintenant que les gènes qui sont injectés dans votre corps vont entrer dans la circulation sanguine et il est absolument certain maintenant que ces gènes vont entrer dans les cellules qui tapissent la paroi du vaisseau. Parce que ce sont les cellules qu'ils contactent. Ce qui se passe quand les cellules qui tapissent les parois des vaisseaux commencent à produire ces Spikes. Les Spikes seront alors produites par la cellule et dépasseront de la surface de la cellule dans la circulation sanguine. Ces cellules vont être reconnues par les lymphocytes qui sont nés ou qui vous ont été donnés par le Seigneur, pour tuer les cellules qui fabriquent le virus ou la protéine virale, n'importe quelle protéine virale. Ces lymphocytes vont donc attaquer les parois de vos vaisseaux. C'est la première voie vers la formation de caillots qui, comme nous le savons, se produisent partout dans le monde. Au début, après la première vaccination, ce danger est grave et déjà terrible en soi si vos lymphocytes tueurs commencent à essayer de vous tuer. Mais à ce moment-là, pendant les sept à dix premiers jours, il n'y a pas encore d'anticorps. Il n'y a pas encore d'anticorps. Mais après trois ou quatre semaines, il y a des masses d'anticorps partout dans votre sang. Et si vous osez répéter cette performance et commencer à mettre ces Spikes dans votre sang. Que Dieu vous vienne en aide ! Car maintenant, non seulement les lymphocytes tueurs vont attaquer les anticorps et le complément, mais les leucocytes vont aussi attaquer en pensant que vos cellules produisant les Spikes sont des bactéries, et ils vont essayer de manger les cellules de la paroi de vos vaisseaux.


A présent, cette attaque L'air Force et de la Navy sur une seule cible cellulaire n'a jamais été vue auparavant. Il n'y a pas de situation similaire parce que soit vous combattez un virus, soit vous combattez une bactérie, les infections mixtes qui traversent le corps sont en fait pratiquement inconnues. Nous avons donc une situation unique qui a été créée par la vaccination. C'est, d'une certaine manière, extrêmement intéressant car personne ne sait quel sera le résultat.


Cependant, la vision est si horrible, et si affreuse et terrifiante, que moi-même, je ne veux pas vraiment connaître la réponse. Et je ne veux pas que cette réponse devienne connue. Je veux que vous décidiez de ne pas prendre la deuxième piqûre, non seulement la deuxième piqûre, mais toute piqûre ultérieure qui mettra votre vie en danger. C'est ce dont je suis convaincu maintenant, notamment en raison des publications qui viennent de paraître. Je pense donc que c'était la chose la plus importante que j'avais à dire aujourd'hui. Et j'espère que les gens vont s'asseoir, regarder ces articles, en parler. Et j'espère que mes collègues, médecins et scientifiques, feront de même et se réuniront pour voir s'il y a une part de vérité. Parce que si c'est le cas, les conséquences sont absolument sans fin ou les conséquences sont très simples, nous devons tout arrêter maintenant.



x
Éditer le texte

Merci d'entrer le mot de passe que vous avez indiqué à la création du texte.

x
Télécharger le texte

Merci de choisir le format du fichier à télécharger.