Posté le 7 septembre
Télécharger | Reposter | Largeur fixe

Cette vidéo informative donne un aperçu de ce qui se passe actuellement dans le monde en moins d'une heure.
La vidéo montre les systèmes mondiaux modernes et se concentre sur certaines situations aux Pays-Bas.
Nous croyons cependant que les gens du monde entier reconnaîtront ces situations.

Chers compagnons humains, je pense que maintenant vous sentez que quelque chose n'est pas normal? Mais je pense aussi que les théories du complot mal argumentées, vous ont poussés à rester loin des médias alarmistes et des théoriciens du complot. Mais écoutez, car pendant que vous regardez, des millions de personnes tombent dans la pauvreté à cause des mesures corona de l'année écoulée. Même si la plus grande crise économique de l'histoire ne vous a pas encore touché, ce ne sera qu'une question de temps avant que les réactions en chaîne ne vous frappent également.
Ce n'est pas de l'alarmisme, mais c'est une dure réalité. Je pense également que nous pourrions atténuer les dégâts et même faire mieux à condition d'être correctement informés de notre situation. C'est pourquoi je voudrais vous montrer quelques faits que vous pouvez facilement vérifier. Des faits d'une importance cruciale.
Moins d'une poignée de grandes entreprises dominent tous les aspects de nos vies. Cela peut sembler exagéré, mais du petit-déjeuner que nous mangeons au matelas sur lequel nous dormons, et tout ce que nous portons et consommons entre les deux, dépend en grande partie de ces entreprises. Ce sont d'énormes sociétés d'investissement qui déterminent le cours des flux d'argent. Ce sont les personnages principaux de la pièce à laquelle nous assistons. Je sais que votre temps est précieux, je résume donc les données les plus importantes.

Comment ça marche ? Prenons Pepsico comme exemple. C'est la société mère de nombreuses sociétés de sodas et de snacks. Les marques dites compétitives proviennent d'usines de quelques entreprises qui monopolisent l'ensemble de l'industrie. Dans l'industrie des aliments emballés, il existe quelques grandes entreprises, comme Unilever, la société Coca-cola, Mondelez et Nestlé. Sur la photo, vous voyez que la plupart des marques de l'industrie alimentaire appartiennent à l'une de ces sociétés. Les grandes entreprises sont en bourse et ont les gros actionnaires au conseil d'administration. Sur des sources telles que Yahoo Finance, nous pouvons voir des informations détaillées sur la société, telles que les principaux actionnaires. Prenons à nouveau Pepsico comme exemple. Nous voyons qu'environ 72% des actions sont détenues par pas moins de 3155 investisseurs institutionnels. Il s'agit de sociétés d'investissement, de fonds d'investissement, de compagnies d'assurance, de banques et, dans certains cas, de gouvernements. Qui sont les plus grands investisseurs institutionnels de Pepsico ? Comme vous pouvez le voir, seuls 10 des investisseurs détiennent ensemble près d'un tiers des actions. Le top 10 des investisseurs représente ensemble une valeur de 59 milliards de dollars. Mais sur ces 10, seuls 3 possédent plus d'actions que les 7 autres.
Souvenons-nous d'eux et cherchons qui détient le plus d'actions de la société Coca-cola, le plus grand concurrent de Pepsi.
La plus grosse masse d'actions est à nouveau détenue par des investisseurs institutionnels. Regardons les 10 premiers et commençons par les 6 derniers d'entre eux. Nous avons également vu 4 de ces investisseurs institutionnels dans les 6 derniers de Pepsico. Il s'agit de Northern Trust, JP Morgan Chase, Geode Capital Management et Wellington Management. Regardons maintenant les 4 plus grands propriétaires d'actions. Ce sont Blackrock, Vanguard et State Street. Ce sont les plus grandes sociétés d'investissement du monde. Donc Pepsico et Coca-cola ne sont pas du tout des concurrents. Les autres grandes entreprises qui possèdent une myriade de marques comme Unilever, Mondelez et Nestlé appartiennent au même petit groupe d'investisseurs.

Mais ce n'est pas seulement dans l'industrie alimentaire que leurs noms reviennent. Découvrons sur Wikipédia quelles sont les plus grandes entreprises technologiques. Facebook est le propriétaire de Whatsapp et Instagram. Avec Twitter, ils forment les plateformes de médias sociaux les plus populaires. Alphabet est le parent de toutes les sociétés Google comme Youtube et Gmail. Mais ils sont aussi le plus gros investisseur dans Android, l'un des 2 systèmes d'exploitation pour presque tous les smartphones et tablettes. L'autre système d'exploitation est l'IOS d'Apple, si nous ajoutons Microsoft à ces trois là, nous voyons 4 entreprises fabriquer le logiciel pour presque tous les ordinateurs, tablettes et smartphones dans le monde. Voyons qui sont les plus gros actionnaires de ces entreprises. Prenons Facebook, on voit que 80% des actions sont détenues par des investisseurs institutionnels. Ce sont les mêmes noms qui sont apparus dans l'industrie alimentaire. Les mêmes investisseurs sont dans un top 3.
Ensuite, Twitter, il forme avec Facebook et Instagram, le top 3. Étonnamment, cette société est également entre les mains des mêmes investisseurs. On les revoit avec Apple, et même avec leur plus gros concurrent, Microsoft. De plus, si nous regardons d'autres grandes entreprises du secteur de la technologie qui développent et fabriquent nos ordinateurs, téléviseurs, téléphones et appareils électroménagers, nous voyons les mêmes grands investisseurs qui, ensemble, détiennent la majorité des actions.

C'est vrai pour toutes les industries. Je n'exagère pas. Un dernier exemple. Réservons des vacances. Sur un ordinateur ou un smartphone, nous recherchons un vol vers un pays ensoleillé sur Skyscanner ou Expedia. Les deux appartiennent au même petit groupe d'investisseurs. Nous volons avec l'une des nombreuses compagnies aériennes, dont beaucoup sont entre les mains des mêmes investisseurs et des gouvernements, comme c'est le cas avec Air France-KLM. L'avion dans lequel nous embarquons est dans la plupart des cas un Boeing ou un Airbus, également détenu par les mêmes noms. Nous réservons via booking.com ou AirBnb, et à notre arrivée, nous sortons pour dîner et posons un commentaire sur Tripadvisor. Les mêmes gros investisseurs se manifestent dans tous les aspects de notre voyage. Et leur puissance est encore plus grande à cause du kérosène: il provient de leurs compagnies pétrolières ou de leurs raffineries. L'acier à partir duquel l'avion est fabriqué provient de leurs sociétés minières. Ce petit groupe d'entreprises d'investissement, de fonds et de banques sont également les plus gros investisseurs de l'industrie qui recherchent des matières premières.

Wikipédia montre que les plus grandes sociétés minières ont les mêmes gros investisseurs que nous voyons partout. Aussi les grandes entreprises agricoles, dont dépend l'ensemble de l'industrie alimentaire. Ils possèdent Bayer, la société mère de Monsanto, le plus grand producteur de semences au monde. Mais ils sont aussi les actionnaires de la grande industrie textile. Et même de nombreuses marques de mode populaires qui fabriquent les vêtements en coton appartiennent aux mêmes investisseurs. Qu'il s'agisse des plus grandes sociétés de panneaux solaires au monde ou des raffineries de pétrole, les actions sont entre les mains des mêmes entreprises. Ils sont propriétaires des compagnies de tabac, qui produisent toutes les marques de tabac populaires. Mais ils possèdent également toutes les grandes sociétés pharmaceutiques et les institutions scientifiques qui produisent des médicaments.

Ils possèdent des entreprises qui produisent leurs métaux, ainsi que toute l'industrie automobile, aéronautique et militaire, où une grande partie des métaux et des matières premières est utilisée. Ils possèdent les entreprises qui fabriquent nos produits électroniques, les grands entrepôts et les marchés en ligne, et même les moyens de paiement que nous utilisons pour acheter leurs produits.

Pour rendre cette vidéo la plus courte possible, je ne vous ai montré que la pointe de l'iceberg. Si vous décidez de rechercher cela avec les sources que je viens de vous montrer, vous verrez que les compagnies d'assurance, les banques, les entreprises de construction, les compagnies de téléphone, les chaînes de restaurants et les cosmétiques les plus populaires appartiennent aux mêmes investisseurs institutionnels que nous venons de voir.
Ces investisseurs institutionnels sont principalement des entreprises d'investissement, des banques et des compagnies d'assurance. À leur tour, ils appartiennent eux-mêmes à des actionnaires, et le plus surprenant est qu'ils possèdent les actions les uns des autres. Ensemble, ils forment un immense réseau comparable à une pyramide. Les petits investisseurs appartiennent à de plus gros investisseurs. Ceux-ci appartiennent à des investisseurs encore plus importants. Le sommet visible de cette pyramide ne montre que 2 entreprises dont nous avons souvent vu les noms maintenant. Ce sont Vanguard et Blackrock. La puissance de ces 2 entreprises dépasse votre imagination. Non seulement ils possèdent une grande partie des actions de presque toutes les grandes entreprises, mais aussi les actions des investisseurs de ces entreprises. Cela leur donne un monopole complet.
Un rapport Bloomberg indique que ces deux sociétés en 2028 auront ensemble des investissements d'un montant de 20 trillions de dollars. Cela signifie qu'ils posséderont presque tout. Bloomberg appelle Blackrock la 4e branche du gouvernement, parce que c'est la seule agence privée qui travaille en étroite collaboration avec les banques centrales. Blackrock prête de l'argent à la banque centrale, mais c'est aussi le conseiller, il a également développé le logiciel utilisé par la banque centrale. De nombreux employés de Blackrock, étaient à la Maison Blanche avec Bush et Obama. Son PDG Larry Fink, compte sur un accueil chaleureux des dirigeants et des politiciens, pas si étrange si vous savez qu'il est le leader de la société au pouvoir.

Mais Larry Fink ne tire pas les ficelles lui-même. Blackrock elle-même est également détenue par des actionnaires. Qui sont les actionnaires ? Nous arrivons à une étrange conclusion. Le plus gros actionnaire est Vanguard. Mais maintenant, ça devient opaque. Vanguard est une société privée et nous ne pouvons pas voir qui sont les actionnaires. L'élite qui possède Vanguard n'aime apparemment pas être sous les projecteurs. Mais bien sûr, ils ne peuvent pas se cacher de qui est prêt à creuser ...

Les rapports d'Oxfam et de Bloomberg indiquent que 1% du monde possède ensemble plus d'argent que les 99% restants. Pire encore, Oxfam affirme que 82% de tout l'argent gagné en 2017, est allé à ce 1%. Forbes, le magazine économique le plus célèbre, affirme qu'en mars 2020, il y avait 2095 milliardaires dans le monde. Cela signifie que Vanguard appartient aux familles les plus riches du monde. Si nous recherchons leur histoire, nous voyons qu'ils ont toujours été les plus riches. Certains d'entre eux avant même le début de la révolution industrielle. Parce que leur histoire est tellement intéressante et étendue, je vais faire une suite. Pour l'instant, je veux juste dire que ces familles, dont beaucoup sont royales, sont les fondateurs de notre système bancaire, et de toutes les industries du monde. Ces familles n'ont jamais perdu le pouvoir, mais en raison d'une population croissante, elles ont dû se cacher derrière des entreprises comme Vanguard, dont les actionnaires sont les fonds privés et à but non lucratif de ces familles.

Pour clarifier l'image, je dois expliquer brièvement ce que sont réellement les organisations à but non lucratif. Celles-ci semblent être le lien entre les entreprises, la politique et les médias. Cela cache un peu les conflits d'intérêts. Les organisations à but non lucratif, également appelées fondations, dépendent des nations. Elles n'ont pas à révéler qui sont leurs donateurs, elles peuvent investir l'argent comme elles l'entendent, et ne paient pas d'impôts tant que les bénéfices sont réinvestis dans de nouveaux projets. De cette manière, les organisations à but non lucratif gardent entre elles des centaines de milliards de dollars. Selon le gouvernement australien, les organisations à but non lucratif sont un moyen idéal pour financer les terroristes et le blanchiment d'argent massif. Les fondations et les fonds des familles les plus riches restent autant que possible à l'arrière-plan. Pour les questions qui retiennent beaucoup l'attention, on utilise les fondations de philanthropes qui sont de rang inférieur mais très riches.

Je veux être brève, je vais donc vous montrer les 3 plus importants qui relient toutes les industries du monde. Il s'agit de la fondation Bill et Melinda Gates, de la fondation Open Society du controversé multimilliardaire Soros, et de la fondation Clinton. Je vais vous donner une très courte introduction pour vous montrer leur pouvoir.
Selon le site Web du Forum économique mondial, la Fondation Gates est le plus grand sponsor de l'OMS. C'était après que Donald Trump ait quitté le soutien financier des États-Unis à l'OMS en 2020. La fondation Gates est donc l'une des entités les plus influentes dans tout ce qui concerne notre santé. La fondation Gates travaille en étroite collaboration avec les plus grandes sociétés pharmaceutiques parmi lesquelles Pfizer, AstraZeneca, Johnson & Johnson, Biontech et Bayer. Et nous venons de voir qui sont leurs plus gros actionnaires. Bill Gates n'était pas un pauvre geek derrière un écran qui est devenu miraculeusement très riche. Il est issu de la famille d'un philanthrope qui travaille pour l'élite absolue. Son Microsoft appartient à Vanguard, Blackrock et Berkshire Hathaway. Mais la fondation Gates, après Blackrock et Vanguard, est le plus gros actionnaire de Berkshire Hathaway. Il était même membre du conseil d'administration là-bas. Ca prendrait des heures et des heures si nous voulions découvrir tout ce qui concerne Gates, l'Open Society et la fondation Clinton.

Ils forment un pont vers la situation actuelle, je devais donc les présenter. Nous devons commencer le sujet suivant par une question : quelqu'un comme moi, qui ne fait jamais de vidéos avec un vieil ordinateur portable, montre objectivement que seules 2 entreprises détiennent un monopole dans toutes les industries du monde. Ma question est la suivante : pourquoi n’en parle-t-on jamais dans les médias? Nous pouvons choisir quotidiennement entre toutes sortes de documentaires et de programmes télévisés, mais aucun d'entre eux ne couvre ce sujet. N'est-ce pas assez intéressant, ou y a-t-il d'autres intérêts en jeu ? Wikipédia nous donne à nouveau la réponse : ils disent qu'environ 90% des médias internationaux appartiennent à 9 conglomérats médiatiques. Que nous prenions le monopoleur Netflix ou Amazon Prime, ou d'énormes consortiums qui possèdent de nombreuses sociétés filles comme Time Warner, la Walt Disney Company, Comcast, Fox Corporations, Bertosman et Viacom CBS, nous voyons que les mêmes noms possèdent les actions. Ces sociétés ne réalisent pas seulement tous les programmes, films et documentaires, mais possèdent également les chaînes sur lesquelles ils sont diffusés. Ainsi, non seulement les industries, mais aussi les informations appartiennent à l'élite.

Je vais vous montrer brièvement comment cela fonctionne aux Pays-Bas. Pour commencer, tous les médias grand public néerlandais appartiennent à 3 entreprises. Le premier est Périscope, la société mère des marques suivantes. Outre les nombreux journaux et magazines, ils possèdent également Sanoma, la société mère de certaines des grandes chaînes commerciales néerlandaises. De nombreux médias étrangers comme VTM, appartiennent également à Périscope. Le second est MediaHouse, l'un des plus grands consortiums médiatiques d'Europe. Aux Pays-Bas, MediaHouse possède les marques suivantes. Jusqu'en 2017, Skyradio et Radio Veronica appartenaient également à MediaHouse, tout comme Radio 538 et Radio 10. Et puis il y a Bertelsmann, qui est l'une des 9 plus grandes entreprises de médias. Cette société possède RTL, qui possède 45 chaînes de télévision, et 32 ​​stations de radio dans 11 pays. Mais Bertelsmann est également copropriétaire du plus grand éditeur de livres au monde, Penguin Random House.

Les actions de ces sociétés appartiennent à des fonds privés de 3 familles. Ce sont la famille belge Van Thillo, la famille belge Leysen et la famille allemande Bertelsmann-Mohn. Les trois familles se sont rangées du côté des nazis pendant la guerre. Selon Wikipedia, pour cette raison, le télégraphe, le journal sous licence, a été temporairement interdit aux Pays-Bas après la guerre. Pour compléter cet aperçu, regardez d'où viennent les nouvelles. L'actualité quotidienne de tous ces médias, les divers médias d'information ne produisent pas d'information. Ils utilisent des informations et des images des agences de presse ANP et Reuters. Ces agences ne sont pas indépendantes. ANP appartient à Talpa, John de Mol. Thomson Reuters appartient à la puissante famille canadienne Thomson.
Les journalistes et rédacteurs en chef les plus importants travaillant pour ces agences sont membres d'une agence de journalisme comme le Centre européen de journalisme. Il s'agit de l'un des plus grands sponsors européens de projets liés aux médias. Ils éduquent les journalistes, publient des livres d'étude, fournissent des espaces de formation et des agences de presse, et travaillent en étroite collaboration avec les grandes entreprises Google et Facebook. Pour l'analyse et les points de vue journalistiques, les grands médias utilisent Project Syndicate. C'est l'organisation la plus puissante du domaine. Project Syndicate et les organisations comme je l'ai mentionné sont, avec les agences de presse, le lien entre tous les médias du monde entier. Lorsque les présentateurs lisent leurs nouvelles, il y a de fortes chances que le texte provienne de l'une de ces organisations. C'est la raison pour laquelle les médias du monde entier montrent une synchronicité dans leurs reportages.

Et regardez le Centre européen de journalisme lui-même. Encore une fois, la fondation Gates et la fondation Open Society. Ils sont également fortement sponsorisés par Facebook, Google, le ministère de l'Éducation et des Sciences et le ministère des Affaires étrangères. Qui sponsorise l'organisation et les agences de presse qui produisent nos actualités ? Avec Project Syndicate, nous voyons la BMGF, la fondation Open Society et le Centre européen de journalisme. Les organisations qui diffusent les nouvelles sont payées par des organisations à but non lucratif, de la même élite qui possède également l'ensemble des médias. Mais aussi une partie de l'argent des contribuables est utilisée pour les payer. En Belgique, il y a régulièrement des manifestations depuis que MediaHouse et le Périscope reçoivent des millions d'euros du gouvernement, alors que beaucoup sont à l'étranger. En guise de conclusion, nous prenons notre service public de radiodiffusion néerlandais NPO.

La critique selon laquelle il s'agit d'un porte-parole du gouvernement, qui pourrait en soi être le porte-parole de la grande entreprise, n'est pas sans fondement. Le président du conseil de surveillance de NPO est Tjibbe Joustra. Il a rédigé la plate-forme électorale du VVD, un parti libéral de droite. L'ancien leader du VVD Ed Nijpels, était président d'Avrotros. Le législateur du VVD Eric Van Den Burg, est président du NTR. L'ancien président du VVD Bas Eenhoorn est désormais président de WNL. L'ancien secrétaire d'État à la retraite de PvdA Van Dam, contrôle la distribution des avantages à NPO, et siège au conseil d'administration de NPO. Ancien président du PvdA, et maintenant dans le conseil de surveillance de la VARA, Paul Rüpp, politicien du CDA, est président du conseil de surveillance de KRO-NCRV. La partenaire du ministre Ollongren du D66, Irena van den Brekel, est rédactrice en chef de la société de comédie Lubach. L'ancienne présentatrice de nouvelles Pia Dijkstra est maintenant membre du parlement pour D66.

Eh bien, c'était beaucoup à digérer, et j'essaie de le rendre aussi court que possible. Je n'ai utilisé que des exemples que j'estimais nécessaires pour créer une vue d'ensemble claire. Cela aide à mieux comprendre notre situation actuelle, cela peut apporter un nouvel éclairage sur les événements passés. Il y aura suffisamment de temps pour plonger dans le passé, mais parlons maintenant d'aujourd'hui. Mais mon objectif est de vous informer du danger dans lequel nous nous trouvons actuellement. L'élite régit tous les aspects de nos vies, ainsi que les informations que nous obtenons, et elles dépendent d'une coopération de coordination pour connecter toutes les industries du monde, afin de servir leurs intérêts. Cela se fait par le biais du Forum économique mondial, entre autres, une organisation très importante. Chaque année à Davos, les PDG de grandes entreprises rencontrent des dirigeants nationaux, des politiciens et d'autres partis influents comme l'Unicef ​​et Greenpeace. Dans le conseil de surveillance du WEF se trouvent l'ancien président Al Gore, notre ministre Kaag, Feike Sijbesma, président de la Royal Dutch State Mines, et le commissaire de DNB, une banque néerlandaise. Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne. Le fils du politicien Ferdinand Grapperhaus travaille également pour le WEF.

Wikipédia dit que la cotisation annuelle pour les membres est de X euros. Mais plus de la moitié de notre budget provient de partenaires qui paient le coût des politiciens qui, autrement, ne pourraient pas se permettre de devenir membres. Wikipédia le mentionne également. Selon les critiques, le WEF permet aux entreprises riches de faire des affaires avec d'autres entreprises, ou avec des politiciens. Pour la plupart des membres, le WEF soutiendrait le gain personnel, au lieu d'être un moyen de résoudre les problèmes du monde. Pourquoi y aurait-il de nombreux problèmes mondiaux si les chefs de file de l'industrie, les banquiers et les politiciens à partir de 1971 se réunissaient chaque année pour résoudre les problèmes du monde? N'est-il pas illogique qu'après 50 ans de rencontre entre les écologistes et les PDG des entreprises les plus polluantes, la nature se porte progressivement plus mal, pas mieux ? Il est clair que ces critiques sont justes lorsque nous examinons les principaux partenaires qui, ensemble, représentent plus de la moitié du budget du WEF. Parce qu'il s'agit de Blackrock, de l'Open Society Foundation, de la Bill and Melinda Gates Foundation, et de nombreuses grandes entreprises dont Vanguard et Blackrock détiennent les actions.

Le président et fondateur du WEF est Klaus Schwab, professeur et homme d'affaires suisse. Dans son livre "The Great Reset", il écrit sur les plans de son organisation. Le coronavirus est selon lui "une belle opportunité pour réinitialiser nos sociétés". Il appelle cela "reconstruire mieux". Le slogan est maintenant sur les lèvres de tous les politiciens mondialistes du monde.

-------------------

Le moment crucial pour reconstruire l'avenir, pour réinitialiser nos politiques.
Nous voulons également travailler ensemble pour mieux reconstruire.
Je l'appelle reconstruire mieux
Mais la pandémie de Covid 19 peut aussi être un moment pour résoudre des conflits de longue date et remédier aux faiblesses structurelles.
C'est certes une crise majeure, mais elle nous offre aussi une opportunité unique.
Quatre ensembles de priorités peuvent guider la réponse pour mieux reconstruire.
Pour reconstruire un monde meilleur.
Mais aussi pour mieux reconstruire.
Cette pandémie a été l'occasion d'une réinitialisation.
Et atteindre les objectifs de développement durable.

-------------------

Notre ancienne société doit passer à une nouvelle, dit Schwab. Le peuple ne possède rien, mais travaille pour que l'État fasse en sorte que ses besoins primaires soient maintenus. Le WEF dit que c'est nécessaire, car la société de consommation que l'élite nous a imposée, n'est plus durable. Schwab dit dans son livre que nous ne reviendrons jamais à l'ancienne normale. Et le WEF a récemment publié une vidéo pour préciser que d'ici 2030, nous ne posséderons rien, mais nous serons heureux.
Vous avez probablement entendu parler du "Nouvel Ordre Mondial". Les médias veulent nous faire croire qu'il s'agit d'une théorie du complot. Pourtant, les dirigeants en parlent depuis des décennies. Georges Bush senior, Bill Clinton et Nelson Mandela, mais aussi des philanthropes de renommée mondiale comme Cecile Rhodes, David Rockefeller, Henry Kissinger et même George Soros.

"Nous avons devant nous la possibilité de se forger pour nous-mêmes et pour les générations futures un nouvel ordre mondial. Un monde pour la primauté du droit, et non la loi de la jungle, régit la conduite des nations. Lorsque nous réussirons, et nous réussirons, nous avons une chance réelle de voir ce nouvel ordre mondial, un ordre dans lequel une Organisation des Nations Unies crédible, peut utiliser son rôle de maintien de la paix pour tenir la promesse et la vision des fondateurs de l'ONU."
"Après 1989, le président Bush a dit, et c'est une phrase que j'utilise souvent moi-même, que nous avions besoin d'un nouvel ordre mondial."
"La tâche positive que nous avons maintenant est... c'est en fait... créer... un nouvel ordre mondial."

L'ONU a présenté en 2015, un agenda 2030 controversé. Il est presque identique à la grande réinitialisation de Klaus Schwab. L'ONU veut s'assurer, comme le fait Schwab, qu'en 2030, la pauvreté, la faim, la pollution et la maladie ne ravagent plus la terre. Cela semble bien, mais attendez de lire les petits caractères. Le plan est que l'Agenda 2030 sera payé par nous, les citoyens. Tout comme ils nous demandent maintenant de céder un droit à la santé publique, ils nous demanderont de céder nos richesses pour lutter contre la pauvreté. Ce ne sont pas des théories du complot, c'est sur leur site officiel. Cela se résume à ceci: l'ONU veut que les impôts des pays occidentaux soient divisés par les méga entreprises de l'élite pour créer une toute nouvelle société. La nouvelle infrastructure parce que les combustibles fossiles auront disparu en 2030. Pour ce projet, l'ONU dit que nous avons besoin d'un gouvernement mondial, à savoir l'ONU elle-même. L'ONU convient avec Schwab qu'une pandémie est une chance en or d'accélérer la mise en œuvre de l'Agenda 2030.

Il est inquiétant que le WEF et l'ONU admettent ouvertement que la pandémie et d'autres catastrophes peuvent être utilisées pour remodeler la société. Nous ne devons pas y penser à la légère et faire des recherches approfondies. Le vendredi 18 octobre 2019, quelques mois avant l'annonce de la pandémie, un rassemblement s'est tenu à l'hôtel Pierre, à New York. C'était une réunion pour des personnes très importantes. Des politiciens, des experts de la santé hautement reconnus et des pharmacologues étaient présents. Le but du rassemblement était une simulation d'une pandémie mondiale. Cela pourrait être une coïncidence, non ? Mais à titre d'exemple, ils ont utilisé le coronavirus. La simulation a couvert comment le virus se développerait et comment il ne pourrait être retenu que si les gens coopéraient dans les industries, les gouvernements et les agences gouvernementales. A nouveau, un nouvel ordre mondial pour nous sauver.

Est-ce surprenant quand je vous dis que cet événement Event 201 a été organisé par le WEF, la fondation Bill Melinda Gates et l'institut John Hopkins ? Ce n'est pas une théorie du complot. Regardez sur le site officiel de l'événement 201. À ce stade, vous ne serez peut-être plus surpris que l'institut Robert Koch, comme tout autre institut public, soit étroitement lié à l'OMS de Gates, et qu'il ait créé une simulation similaire en 2012. Juste comme dans l'événement 201, ils ont pris un coronavirus comme exemple. Dans cette simulation, le point de départ était un marché alimentaire en Asie du Sud-Est. Un virus corona passerait d'un animal à un humain. Dans la simulation, il faut quelques semaines aux Chinois pour découvrir le virus. De cette façon, il peut se répandre dans le monde entier. Une simulation est faite des 3 prochaines années de confinement, d'économies détruites et des impacts sur la société, émeutes et manifestations incluses. Je n'entrerai pas dans les détails, vous les avez sur le site Web du gouvernement allemand.

Enfin, je voudrais vous montrer une partie d'une conférence du neurologue Mark Van Ranst qu'il a tenue le 22 janvier 2019 à Chatham House. L'Organisation Chatham House est financée par les corporations d'élite et aussi par la fondation Gates. Il s'agit d'une importante organisation à but non lucratif à Londres, où des personnalités importantes se réunissent pour parler des problèmes du monde. Le prix Chatham House a été décerné à Hilary Clinton, Melinda Gates et John Kerry. Pendant la conférence, Ab Osterhaus est au premier rang. Van Ranst explique comment il a induit les gens en erreur lors de la grippe porcine. Il a déclenché la peur par le nombre de morts sans contexte et la manipulation des médias. Il rit, en racontant comment il s'est assuré que les vaccins des sociétés pharmaceutiques pour lesquelles il travaillait à l'époque, soient acceptés par de nombreuses personnes craintives.

-------------------

"Pour vous raconter mes expériences, en tant que gestionnaire de crise, commissaire à la grippe pour la Belgique et en soulignant les aspects de communication.
Et puis vous avez une occasion de bien faire les choses. Le premier jour est si important. Au premier jour, vous commencez votre communication avec la presse, avec les gens, et vous devez le faire correctement, je veux dire que vous devez opter pour une seule voix, un seul message. En Belgique, ils ont choisi de nommer un non-politicien pour le faire. Je veux dire que je n'ai pas d'affiliation à un parti, et cela rend les choses un peu, du moins à ce moment-là, un peu plus faciles parce que vous n'êtes pas, vous n'êtes pas attaqué politiquement. Majorité, minorité, cela n'entre pas en jeu, et c'était un énorme avantage. Le deuxième avantage est que vous pouvez jouer à Bruxelles le gars naïf complet, et faire beaucoup plus que ce que vous seriez autrement capable de faire.
Il faut être omniprésent ce premier jour ou les premiers jours, pour attirer l'attention des médias, conclure un accord avec eux, leur dire tout, et s'ils vous appellent, décrochez le téléphone. Lorsque vous faites cela, vous pouvez profiter de ces premiers jours pour obtenir une couverture complète du ****** carpet ****** (40:22) du domaine, et ils ne vont pas chercher d'autres voix. Là-bas, et si vous faites cela, cela rend les choses beaucoup plus faciles.
Et puis vous dites «ok, eh bien, nous aurons des dettes H1N1». Bien sûr, cela serait inévitable. J'y ai utilisé la citation de monsieur Donaldson, où il disait que "au Royaume-Uni, au plus fort de l'épidémie, 40 personnes mourraient par jour à la fin de l'été", donc 62, à cette époque, 62 millions de personnes au Royaume-Uni, 40 morts par jour; je l'ai retravaillé pour la Belgique, ce serait 7, par jour au pic de l'épidémie, j'ai utilisé ça dans les médias: 7 grippe belge, c'est par jour au pic de l'épidémie, ce serait réaliste. Cela est vrai chaque année, même en cas de pandémie. C'est très très conservateur.
Cependant, parler des décès est important, car quand vous dites cela, les gens disent "wow, que voulez-vous dire, les gens meurent à cause de la grippe?" et c'était une étape nécessaire à franchir, puis, bien sûr, quelques jours plus tard, vous avez eu le premier décès H1N1 dans le pays. Et le décor était planté et on en parlait déjà.

Et puis vous devez choisir qui va être vacciné en premier. Et puis, eh bien, les femmes et les enfants d'abord, peu importe, je veux dire, les groupes à risque, ils étaient importants ... Et puis j'ai abusé du fait que les meilleurs clubs de football de Belgique en Belgique, de manière inappropriée et contre tous les accords, se sont vaccinés, ils ont rendu leurs joueurs de football des personnes prioritaires. Alors j'ai dit que je pouvais utiliser ça. Parce que si la population croit vraiment que ce vaccin est si désirable que même les footballeurs deviendraient malhonnêtes pour se faire vacciner, j'ai dit OK, je peux jouer avec ça. Alors j'ai fait une grosse couverture à ce sujet, c'est Van Raanst, il est fou furieux, mais ça a marché."

------------------


On pourrait parler pendant des heures du virus dont le taux de survie est de 99,98%, et des règles incompréhensibles qui détruisent notre société. Des millions d'entrepreneurs sont fauchés. D'innombrables personnes sont mortes dans la solitude dans des maisons de retraite, séparées de leur famille. Ce n'est pas une vie. Mais nous connaissons maintenant suffisamment de faits qui placent les règles relatives au corona dans une perspective beaucoup plus claire. Le point de vue de l'élite. Big Blackrock et Big Vanguard ne bénéficient pas de frontières, de taxes à l'importation et d'une réelle diversité. Ce n’est qu’au moyen de la peur et de la manipulation médiatique qu'ils peuvent nous envahir. L'élite ne va pas nous guérir des maladies que nous avons contractées à cause de leurs aliments toxiques, ou de la pollution de l'environnement. Si nous ne tombions pas malades, l'industrie pharmaceutique s'effondrerait. Rien ne se vend mieux que la peur, tel est le slogan de virologues comme Van Ranst.
Vous allez être surpris, comme moi, que nous ayons souvent été prévenus.

"Je pense que nous sommes dirigés par des maniaques. Si quelqu'un peut mettre sur papier ce que notre gouvernement et le gouvernement américain, etc., et les Russes, les Chinois, ce qu'ils essaient réellement de faire ... Vous savez, je pense qu'ils sont tous fous, vous savez, mais je suis susceptible d'être considéré comme insensé pour avoir exprimé cela. Vous savez, c'est ce qui est insensé."

Avec cette vidéo, je tends la main et j'espère combler le fossé toujours grandissant entre nous.

Vous pouvez avoir des inquiétudes ou des questions après avoir regardé cette vidéo. Nous vous encourageons à parler de ces préoccupations. Non seulement avec des personnes partageant les mêmes idées, mais aussi avec des personnes de votre environnement qui pourraient penser différemment à ce sujet. Écoutez-vous les uns les autres. Posez des questions et laissez toujours un l'espace pour la différence. Et surtout, restez connectés et prenez soin les uns des autres. Pour qu'ensemble, nous créions le monde dans lequel nous et nos enfants pourrons continuer à vivre en liberté.
Il est maintenant temps de commencer à créer l'avenir que nous voulons. Parce que si nous n'avons pas de vision pour nous-mêmes, nous devenons partie intégrante de la vision de quelqu'un d'autre ...
"Si vous ne planifiez pas votre vie, quelqu'un d'autre le fera et vous vivrez le rêve de quelqu'un d'autre." Paul Bragg

Merci de votre attention. J'espère que dans un avenir libre, nous nous souviendrons de cette époque comme d'un moment unique dans l'histoire de l'humanité. Ce sera un voyage difficile, mais nous voyagerons ensemble. Nous nous entraiderons lorsque nous tomberons et nous n'aurons pas peur. Nous sommes les 99%.

x
Éditer le texte

Merci d'entrer le mot de passe que vous avez indiqué à la création du texte.

x
Télécharger le texte

Merci de choisir le format du fichier à télécharger.