Posté le 16 septembre 2021
Télécharger | Reposter | Largeur fixe

C’était une nuit pour laisser court à ses envies.

Phy était revenue en début d’après-midi d’une longue mission d’exploration, et après une bonne douche et un bon repas, elle était vite partie se reposer. Sans surprise donc elle s’était éveillée au milieu de la nuit, avec le crâne soudain plein de sentiments.

C’était une nuit où mélancolie et renouveau menaient une dance harmonieuse.

Elle avait enfilé une jupe bouffante dans laquelle elle se sentait terriblement mignonne, ainsi qu’un haut plus révélateur qu’à ses habitudes, elle s’était habillée pour elle et elle seulement après tout, Ayant envie d’étouffer les regrets et pensées tournées vers un certain homme-loup.

C’était une nuit pour les petites aventures personnelles qui font battre le cœur.

Phy sortit de sa chambre et de petits pas dansant se dirigea vers l’entrée du QG, son fidèle familier la suivait, curieux et plein d’énergie, il faisait des tours autour d’elle. Tirant de la gorge de son amie des rires chuchotés.

C’était une nuit pour s’émerveiller des beautés qui nous semblent réservées.

Elle avait l’impression de remarquer pour la première l’immensité du ciel une fois sortie de la cité. Généralement ses rares sorties nocturnes étaient intra-muros, mais cette fois-ci elle s’étaient sentie enfermée par les murailles et avait eu l’envie d’aller au-delà de sa zone de confort.

C’était une nuit pour les cœurs torturés de doutes et de désirs.

Phy n’avait pas pensé avoir l’envie de s’approcher de Chrome lorsqu’elle l’avait remarqué au sommet du rocher. Elle savait que jamais elle ne pourrait agir sur ses sentiments tant qu’il était heureux avec une autre. Mais Chrome restait un ami trop cher pour être ignoré, si comme elle il était sortie cette nuit, c’est que comme elle sans doute, sa tête avait été remplie.

C’était une nuit pour conversations sans fin ni ennui.

Ils rirent ensemble, pleurèrent même un peu, discutèrent plus que les 6 derniers mois réunis. Leur rappelant à tout les deux à quel point leur amitié leur était précieuse et essentielle. Chrome éventuellement descendit et annonça qu’il devait partir tôt le lendemain pour une mission, Phy lui répondit qu’elle voulait rester un peu plus, elle lui souhaita bonne chance et bonne route, et après un dernier sourire elle le regarda s’en aller.

C’était une Aube pour se sentir renouvelé.

Phy observa le lever du soleil seule sur le rocher. Son cœur était bien plus léger, les rayons de l’astre glissèrent tranquillement sur son visage et bien qu’à nouveau fatiguée, l’apaisement et contentement que la nuit avait apporté remplissaient son être d’une chaleur extraordinaire. Un espoir simple et calme avait pris la place de ses regrets, son esprit était tourné vers le moment futur, celui dans quelques heures et aussi celui dans quelques années, et même celui qui précèderait sa mort. Et tout ces moments étaient unis par le même espoir et la même certitude.

x
Éditer le texte

Merci d'entrer le mot de passe que vous avez indiqué à la création du texte.

x
Télécharger le texte

Merci de choisir le format du fichier à télécharger.