Posté le 12 novembre
Télécharger | Reposter | Largeur fixe

Bonjour, je m'appelle Scott Youngblood je suis médecin et je suis ici pour défendre la science et l'autonomie des patients, diapositive suivante. La meilleure façon d'examiner tout problème médical est avec un essai contrôlé randomisé, un RCT bien exécuté est plus puissant que des dizaines d’études observationnelles, parce qu'il a un groupe témoin. C'est ce que Pfizer a fait pour évaluer son vaccin, pour obtenir une EUA (EUA = Autorisation d'utilisation en cas d'urgence 0:24). Il y avait 44 000 patients, deux grands groupes essentiellement égaux à tous égards, sauf qu'un groupe reçoit le vaccin et l'autre groupe reçoit le placebo, diapositive suivante.
Tout le monde a entendu dire que l'étude a montré une excellente efficacité du vaccin avec un taux plus faible d'infections symptomatiques sur 6 mois, diapositive suivante. Il était également excellent pour prévenir les cas graves de covid, ces patients sont vraiment malades, fréquence cardiaque élevée, insuffisance respiratoire, dysfonctionnement rénal hépatique et neurologique, admission en soins intensifs et décès. Il n'y a eu qu'un seul cas dans le groupe vaccinné et 30 cas dans le groupe placebo, diapositive suivante.
Mais ce qui n’a pas été évoqué, c’est l'augmentation des événements indésirables pour le vaccin. Le total des événements indésirables est deux fois plus élevé, les événements indésirables liés quatre fois plus élevés, les événements indésirables graves deux fois plus élevés, essentiellement ce sont des hospitalisations, crises cardiaques, accidents vasculaires cérébraux, myo/péricardite, guillain-barré etc. Toutes ces différences étaient statistiquement significatives, diapositive suivante.

C'est le grand point final, car il met fin à toutes ces discussions stupides sur les causes de la mort. Était-ce le vaccin, le virus ou autre chose ? Il suffit de faire le total des décès, et au bout de 6 mois, vous les regardez. Et dans cette étude, 15 patients sont décédés dans le groupe vaccin contre 14 dans le groupe placebo, puis les patients n’étaient plus à l'aveugle et autorisés à demander le vaccin s’ils avaient reçu un placebo. 5 des patients supplémentaires qui ont reçu le vaccin sont décédés, mais aucun des patients restés dans le groupe placebo n'est décédé. Cette différence de mortalité n'est pas statistiquement significative, cela ne prouve rien d'autre sinon que scientifiquement, on ne peut pas dire que ce vaccin sauve des vies, diapositive suivante.
Et cela soulève la grande question de savoir si le vaccin est si efficace contre le virus, pour prévenir les infections en cas de covid sévère, alors pourquoi n'a-t-il pas sauver des vies au plus fort de la pandémie contre le variant alpha ? La réponse la plus probable est que le risque de ce vaccin, a essentiellement annulé tout avantage du vaccin concernant le covid, même s'il n'y avait pas de bénéfice concernant le décès, diapositive suivante.

Et c'est vraiment le gros problème avec cette fixation obsessionnelle sur les infections covid et la mort, est-ce que ce sont les vaccinés ou les non vaccinés ? Il manque la moitié du problème, les événements indésirables et les décès dus au vaccin.
Si vous survivez au vaccin vous serez probablement mieux quand vous rencontrerez le virus, surtout tôt, mais à quel prix ? En effet le ministère de la santé de Taïwan déclare en ce moment qu'un peu plus de personnes sont mortes des vaccins covid cette année que du virus lui-même, diapositive suivante.
Le problème est la protéine Spike Alpha, que tous les vaccins font, c'est une toxine en soi, elle se lie aux récepteurs ACE2 autour de votre corps qui sont essentiels pour réguler la tension artérielle, la coagulation et le système immunitaire. Avoir de la spike dans votre corps attaque les récepteurs, c’est un gros problème, diapositive suivante.

On nous a dit de ne pas faire confiance au VAERS mais c'est la seule base de données disponible, tous les vaccins covid ont également obtenu l'EUA, les exigences relatives aux comités d'éthique, aux comités de surveillance de la sécurité des données et aux comités d'événements critiques ayant été supprimées. Tous ces éléments sont habituels pour tout ce qui concerne l'EUA, nous sommes pour une raison quelconque dans un aveuglement intentionnel.

OSHA (Occupational Safety and Health Administration = Administration de la sécurité et de la santé au travail 3:16) vient de dire qu'ils suspendent la règle permettant aux employeurs de signaler les événements indésirables dus aux vaccins covid obligatoires. En tant que médecin éthique, je ne peux rien défendre sur cette diapositive, diapositive suivante. Donc le VAERS est un système d'alerte précoce, donc si un problème est identifié, il peut faire l'objet d'une enquête plus approfondie, il a 31 ans, il est volontaire, il y a une sous-déclaration importante, la soumission d'un faux rapport est passible de poursuites et le CDC valide toutes ces entrées. Plus de 150 000 ont été supprimées juste cette année, diapositive suivante.
Il y avait environ 158 décès en moyenne par an associés à tous les vaccins, et puis quelque chose se passe en janvier 2021, nous avons maintenant plus de 17 000 décès signalés uniquement pour les vaccins covid. Je vous dirais qu'il s'agit d'un système d'alerte précoce, que le VAERS fonctionne exactement comme prévu, mais que nous ne l'écoutons pas. Presque 40 % de ces morts se sont produites 48 heures après l’injection, ce n'est qu'au jour 40 environ que les taux de mortalité reviennent à la ligne de base, s'il n'y avait pas de relation, vous verriez que la ligne de base basse à droite du graphique serait tout à fait comme à gauche. Quelque chose se passe au jour zéro qui cause ces décès et elle est assez évidente, diapositive suivante.

Le CDC déclare que tout décès dans les 28 jours suivant un test positif, quelle qu'en soit la cause, compte comme une mort covid, vous pourriez vous faire écraser par un camion de ciment en traversant la rue, mais si votre test covid d’il y a trois semaines était positif, vous seriez compté comme une mort covid. En revanche, tout ce qui se trouve dans les 28 jours suivant un vaccin n'est pas lié à ce dernier. Imaginez le monde dans lequel nous vivrions si ces hypothèses étaient inversées, c'est illogique et indéfendable, diapositive suivante. Pendant le briefing sur le vaccin Pfizer avant l'EUA en octobre dernier, cette diapositive a été affichée pendant environ une seconde, elle répertorie tous les événements indésirables qui sont finalement apparud sur le VAERS plusieurs mois plus tard :

Crises cardiaques, accidents vasculaires cérébraux, myocardite, péricardite, syndrome de Guillain-Barré, caillots sanguins, décès et augmentation des maladies vaccinales.

Indépendamment, la FDA a accordé l'EUA sans aucune mention de tout cela dans les avis aux médecins ou aux patients, ils le savaient et apparemment n'ont rien dit. Peut-être que les vérificateurs de faits peuvent défendre cela, mais je ne peux pas, diapositive suivante.
Le 23 août, la FDA a envoyé deux lettres, la première approuvait le vaccin Comirnaty et la seconda a étendu l'EUA pour le vaccin Pfizer BioNTech, la même formulation mais légalement différente. A ce jour il n'y a pas de vaccins covid approuvés par la FDA qui sont réellement disponibles aux Etats-Unis. Le Comirnaty n'est pas disponible donc si la FDA approuve le vaccin mais il n'est réellement disponible pour personne, cela soulève la question de savoir si la FDA a réellement approuvé le vaccin, diapositive suivante. Fin juillet le CDC a déclaré que la concentration virale de la salive des vaccinés est toute aussi élevée que les non vaccinés, c'était la justification pour faire que tout le monde remette son masque. Les niveaux viraux dans votre salive sont la mesure de votre degré de contagion. Ainsi, les prétentions selon lesquelles les non vaccinés propagent la maladie et mettent paradoxalement les vaccinés en danger sont toutes absurdes. Ce fait à lui seul détruit la propagation infectieuse justifiant l’obligation vaccinale, diapositive suivante.

A l'ère du Delta, les vaccins ne réduisent pas de manière significative la transmission ou n'arrêtent pas l'infection, ils ne réduisent pas l'utilisation globale des ressources médicales, car nous avons montré que les meilleures preuves disponibles montrent qu'ils ne réduisent pas la mortalité, et comme ils utilisent la protéine Spike Alpha, vous obtiendrez 100 % des risques mais seulement 40 à 60 % des avantages, à l’ère du Delta le virus s'est transformé. Les vaccins produisent une immunité étroite qui encourage de nouveaux variants, leur efficacité diminue après six à huit mois, et pour les survivants du covid, il ne produit probablement aucun avantage à long terme, et ils sont connus pour avoir un taux deux à six fois plus élevé d'événements indésirables. Presque aucun avantage, juste un préjudice.
Cela étant dit, ces vaccins peuvent présenter un avantage personnel, mais cette analyse doit être individualisée, diapositive suivante. L'essentiel est que cette question est vraiment compliquée, la décision du vaccin covid devrait être laissée au patient, en consultation avec leur médecin, il n'y a aucune justification médicale ou scientifique pour l’obligation vaccinale par le gouvernement ou un employeur. Merci.

x
Éditer le texte

Merci d'entrer le mot de passe que vous avez indiqué à la création du texte.

x
Télécharger le texte

Merci de choisir le format du fichier à télécharger.